Le Webzine des Mamans Qui Déchirent®

Les 10 grandes angoisses du blogueur (se)

Posted by on Juil 4, 2014 in Bloguer | 24 comments

Le Club
Les 10 grandes angoisses du blogueur (se)

 

Les 10 grandes angoisses du blogueur (se)

 

Bloguer c’est cool, c’est sympa, mais ça peut vite tourner au drame.
Je m’explique, lorsque vous possédez cette chose merveilleuse qu’est un blog, que vous vous y investissez, que vous y passez du temps, de l’argent même, parfois quelques craintes viennent perturber votre petite tranquillité intérieure.

Vu de l’extérieur, bloguer peut paraître simplissime : Idée, écriture, publication, applaudissements.
Il n’en est rien, bloguer prend du temps, de l’énergie, du brainstorming, mais surtout une assiduité et une régularité.

Du coup, chez les Mamans Qui Déchirent, on a trouvé sympa l’idée de recenser les plus grosses angoisses du blogueur, et de vous les dévoiler.
Et pour plus de réalisme, chaque angoisse est illustrée par un gif très en rapport.

 

1/ la page blanche

Nous en avons parlé, s’il y a une chose importante pour le blogueur, c’est d’être régulier…

Que nos lecteurs soient habitués à un article par jour ou par semaine, ce qui compte, c’est que cette régularité soit assurée.

Pour autant bien entendu, il n’est pas question d’écrire pour écrire, le blogueur veut à chaque fois étonner, surprendre, ou même apprendre des choses à son lecteur !

Alors, le jour ou il manque d’inspiration, c’est le drame… un peu comme ça :

 

2/  l’idée de génie oubliée 2 minutes plus tard :

Bon alors ça, non seulement c’est la lose, mais ça arrive régulièrement, à tous les blogueurs ! Je te refais la scène : tu es dans la file d’attente du supermarché, avec bébé qui commence à s’impatienter dans sa poussette et là, idée de génie, LE sujet d’article à la fois drôle et pertinent qui plaira à coup sûr à ton lectorat…

Pendant que la caissière te parle (non mais elle ne voit pas que tu bosses là?), tu essaies de construire le plan de ton billet, et tu as même déjà quelques idées d’illustrations. Hop, juste un détour à faire à la poste et tu pourras enfin te poser pour écrire ton billet génial.

Sauf qu’en arrivant chez toi, tout a disparu! Oui, tout, l’idée de base, les illustrations, tu as tout oublié…

Et tu n’as plus qu’à errer à la recherche de ta mémoire dissoute le jour où ohhhh joie, tu es devenu parent… Ouais, c’est pas juste !

 

 

3/ Le bug qui efface tout le brouillon avant publication, avec impossibilité de récupérer une quelconque sauvegarde :

Là, tu crois avoir compris dans le titre mais en fait non, il te faut quelques infos complémentaires…

Ce genre de trucs, ça arrive toujours sur un billet pas drôle à rédiger, un truc super documenté, qui t’a pris plusieurs jours, voire même plusieurs semaines.

Le genre de billet pour lequel tu as galéré à trouver des sources, des illustrations libres de droits, enfin, le billet dont tu as envie qu’il soit vite en ligne.

Le bug, c’est TOUJOURS à ce moment là qu’il se produit. Un truc improbable hein, incompréhensible même… enfin une grosse boulette quoi !

Donc, tu appelles à l’aide tes copains blogueurs-geeks-webmasters-génies (oui, il t’en faut des comme ça), et le verdict est implacable : « désolé mec, c’est mort »…

 

 

4/ La crainte que le sujet abordé ait déjà été traité ailleurs, et mieux…

Ca aussi, ça arrive assez régulièrement, et l’ego de la blogueuse en prend un drôle de coup à chaque fois.

Bon aprés, ce qui compte, c’est que ça permet des échanges d’idées, que le lecteur a plusieurs sources de réflexion, enfin ça enrichit le débat quoi…

Non? En fait non, quand quelqu’un a écrit sur le même sujet un truc plus intéressant que le tien, tu t’en fiches pas mal d’enrichir le débat. T’as mal, c’est tout !

 

 

 5/ Le plagiat :

La situation est trés différente de celle évoquée au point précédent.

Le plagiat est hélas assez fréquent, parfois il résulte de l’ignorance de son auteur, parfois, le but est clairement d’usurper le travail de l’autre.

Dans tous les cas, le blogueur usurpé dispose de peu de moyens pour se défendre, surtout si le plagieur est de mauvaise foi.

(si le sujet t’interresse, clique donc ici)

Alors la plupart du temps, il devra se résoudre à lutter contre sa frustration :

 

6/ La punition par google :

Google, c’est à la fois le père Noel et le père Fouettard pour la blogueuse : il a le pouvoir de rendre le blog super visible par un bon référencement.

Mais il a aussi le pouvoir de le faire disparaitre de son moteur de recherche lorsque le blogueur aura désobéi aux règles fondamentales, et sera passé du côté obscur de la force (du genre, aura fait un copier-coller depuis un autre site, ou aura fait un peu trop de pub à ses « partenaires »).

A chaque fois que le blogueur fera une vérification de son référencement, l’angoisse remontera à la surface… inévitablement :

 

 

7/ La grève de la poste :

Un peu comme Google, le facteur peut être le meilleur ami de la blogueuse, lorsqu’il lui dépose des invitations, des articles à tester, des cadeaux de partenaires…

Alors bien entendu, s’il y a une chose qui angoisse notre blogueuse, c’est bien là grève de la poste !

Imaginez, plusieurs jours coupée de ses précieux colis surprises et autres petits cadeaux!

Quand j’y pense, c’est à peine soutenable …

 

 

 

8/ L’oubli de renouveler son hébergement ou nom de domaine :

C’est un peu comme la peur de perdre son passeport à la veille d’un départ pour LE voyage de ta vie… Sauf qu’en plus, lorsqu’on oublie de renouveller son nom de domaine ou son hébergement, on peut tout simplement le perdre pour des mois, voire même pour des années.

Pour ceux à qui c’est arrivé, ce sont des mois ou des années de travail remis en cause, une notoriété perdue, et parfois même une partie de ses partenariats envolés! Parce que voyez vous, le nom de domaine d’un blog, c’est son identité .

Alors à l’approche de la date anniversaire, pour le blogueur, l’heure est grave :

 

 

 

9/ Le chargeur iphone défectueux :

 

La blogueuse (ça marche aussi avec le blogueur, mais les filles sont encore plus stressées avec ça), doit être connectée partout, tout le temps.

Lors de ses déplacements, qu’elle limite au strict minimum indispensable, elle doit avoir un smartphone en état de fonctionnement irréprochable.

Ce point ne souffre aucune discussion, j’en connais même qui commencent à tourner de l’oeil lorsque la batterie arrive à 35%…

Le chargeur d’iphone n’est pas un « accessoire », qu’on se le dise !

 

 

 

 

10/ La panne internet :

Puisque tu nous as lues jusqu’ici, alors, tu imagines ce qui peut arriver en cas de panne internet.

On ne va pas te l’écrire, on va se contenter de te montrer la réalité :


MamQuiDéchire et Rock N Lolita

(#teamboulet)

Source des Gifs animés : http://giphy.com/

 

 

24 Comments

Join the conversation and post a comment.

  1. Melvin

    Mouhahaha tout est vrai sauf une chose !

    Le mâle, blogueur ou pas, peut aussi être accroc à la connexion permanente.

    Câble d’iphone dans les voitures, chargeur dans le sac à dos dès qu’on sort.

    A Disneyland, par exemple, je sais où sont toutes les prises électriques accessibles (debout ou assis) dans les files d’attente ou dans le parc.

    Parce qu’un iphone ne peut pas survivre une journée dans un parc d’attraction entre les photos, les checks in, le surf (ou les jeux pour les petits) dans les interminables files d’attentes …

    Ma pire expérience : rester 25mn dans des toilettes qui puent la mort parce que la seule prise électrique accessible est là et que je n’ai plus que 3% !

    Je vous laisse, j’ai Psy à 12h30.

    • MQD

      OMG !!!! non mais dis donc, ça te dirait pas de rejoindre la #teamboulets toi? on te kiffe !! 🙂

      • Melvin Stéphane

        Je n’y tiens pas vraiment, vous seriez obligées de me nommer président et les responsabilités c’est pas mon truc, je fais trop de boulettes !!!

        Pour rester dans le sujet, je ne suis pas fou hein.

        Il y a des personnes, quand elles entrent quelque part, qui cherchent absolument à repérer les sorties de secours, les toilettes, les escaliers … moi c’est les prises électriques.

        Chacun ses tocs !

  2. Big Papa

    Je vais vous dénoncer à Google, vous avez fait exactement l’article que j’aurais aimé avoir eu l »idée d’écrire (et en mieux, en plus) ! Bouh, plagiatrices !
    Heureusement qu’il y a des gifs des Foo Fighters et de la WWE, alors je vous pardonne…

    • MQD

      Vraiment? Oh c’est super touchant ça, vraiment, nous sommes trés honorées par ton comm !!
      Merci beaucoup Big Papa, à bientôt pour des recettes de brunch 😉

  3. Cécé from Aix

    C’est tellement vrai. Sauf le coup de l’Iphone. Je suis une blogueuse sans smarphone. Et oui, ça existe !

  4. Mat

    Hello,

    Mais le mieux dans tout ça, c’est qu’il y a des solutions!! Pour le 1 & 2, j’ai pris l’habitude tout noter et planifier pour ne rien oublier via Gtask (voir ici http://chezmat.fr/organiser-gerer-vos-idees-gtask/), tu verras, ça aide pas mal! J’ai toujours 20 et 30 brouillons en cours!
    Pour le 4, on s’en fout un peu! Chacun traite les sujets à sa manière. Si on devait s’interdire d’écrire sur un sujet parcequ’il a déjà été traité, on n’écrirai plus! Quand à Google, il me donne aussi des sueurs froides.. Du coup, je vais me remettre dans la technique!
    Et pour le nom de domaine, je reçois à chaque au moins 5 ou 6 mails, il faut vraiment être tête en l’aire pour ne pas le faire!!
    Mais la vie du blogueur n’est pas une sinécure, on est d’accord!!

    • MQD

      Hello Matt, je suis d’accord avec toi, tout ça c’est super gérable, à condition de « travailler » de façon organisée et sérieuse!
      Le but de ce billet, c’était aussi d’expliquer aux non blogueurs ces petites choses qui leur parraissent insignifiantes, mais qui pour nous, ont des répercussions et peuvent engendrer du stress 😉
      Allé je file voir ton blog !!

  5. Sabine PERNET

    Tellement vrai !
    Moi qui suis sophrologue et travail sur le stress tous les jours, je devrais être immunisée… et pourtant non, rassurez-vous, j’ai les même angoisses depuis que j’ai ouvert mon blog !

  6. Abdelhamid

    Pour le nom de domaine, il y a le renouvellement automatique sur WordPress. Ma plus grande peur c’est bien la connexion qui plante . Excellent article

  7. Skyforged

    Le renouvellement du nom de domaine, j’ai des sueurs froides rien qu’en y pensant.

  8. Lirone

    1,3 4 et 10 pour moi !

    Je crois que ce sont les pires pour moi et pourtant j’ai commencé à bloguer il n’y a pas longtemps !
    Pour la 4,c’est pour cela que j’ose pas trop regarder ailleurs avant de publier mon article sinon cela me fout la pression et me donne l’angoisse de ne pas mieux faire !

  9. Loïs

    Héhé, excellent !!
    J’avais écrit un article sur les sources d’inspiration, si ça vous intéresse : http://lesbijouxdelois.blogspot.fr/2014/07/comment-je-trouve-linspiration-pour-mon.html

Trackbacks/Pingbacks

  1. Blog de maman, blog d'instit, famille nombreuse,bruxelles avec enfants - […] Je commence par un billet du blog : Les mamans qui déchirent : Les 10 grandes angoisses du blogueurs…

A vous la parole !

Share This
%d blogueurs aiment cette page :