À la une Puériculture et soins de bébé

Avis de maman : on a testé le transat Leaf de NUNA

 

Avis de maman :

on a testé le transat Leaf de NUNA

 

 

Dans la chambre de bébé, on opte souvent pour un transat en guise de fauteuil.

Durant les premiers mois de bébé, le transat servira le plus souvent pour les siestes, ou accueillera bébé lorsque les bras de maman sont occupés.

Lorsque bébé grandit, son transat devient le compagnon de lecture, de dessin et de plein d’autres moments de détente.

Ce n’est donc pas un accessoire, c’est un « meuble » qui fera pleinement partie de sa vie, et si on le choisit bien, qui accompagnera bébé durant plusieurs années.

A l’arrivée de bébé, on nous a offert un trés joli transat « classique », utilisable de la naissance à 9 kg, soit pour les plus chanceux, aux alentours de 10 mois.

Bébé y faisait parfois sa sieste, et c’est vrai qu’il était joli et confortable, mais nous avons trouvé que son utilisation dans le temps était vraiment limitée par rapport à l’investissement, d’environ 119 euros.

Nous avions hésité à investir dans une balancelle, nous avions finalement renoncé pour ces mêmes raisons.

Depuis que notre fils a atteint le poids limite et surtout, qu’il a commencé à marcher (vers 10 mois justement), il n’avait donc plus de transat.

Comme il refusait la chaise haute (ça a changé depuis, ce sera l’objet d’un autre article), il passait ses repas, et parfois ses siestes dans sa poussette Quinny (très confortable, certes, mais poussette tout de même).

Depuis quelques temps, nous avons le privilège de tester le transat Leaf de NUNA , qui se présente ainsi sur le site de la marque :

 

Inspiré de la feuille qui tombe de l’arbre, le Leaf berce bébé  d’un mouvement pendulaire naturel. Son design unique a été pensé pour assurer le confort de bébé pendant les moments de repos, de jeux ou d’éveil pendant que maman s’affaire.

Le Leaf emmène les nouveaux nés au pays des rêves sans bruit et sans moteur. Une fois qu’ils marchent, c’est un fauteuil confortable et réconfortant après une journée en crèche ou à l’école maternelle…

Le Leaf est évolutif et s’adapte à la taille de l’enfant, supportant jusqu’à 60 kg. C’est pourquoi on le dit révolutionnaire !

 

Le transat  LEAF de Nuna

Ce que nous avons constaté à son arrivée dans la famille :

Le transat Nuna est extrêment facile à monter : il est livré en deux parties, qui s’emboitent l’une à l’autre, l’assise et le pied. En tout, 30 secondes, ouverture du carton comprise !

Il est vraiment trés beau, et trés doux, j’ai été surprise de voir que bébé s’y installait instantanément. Nous l’avons choisi en gris anthracite, mais il existe dans de nombreux coloris, et s’adapte à tous les intérieurs :

Les couleurs du transat LEAF de Nuna

D’ailleurs, dans la hâte, nous n’avions pas bloqué le mouvement de balancier, la surprise a été très drôle !

Le balancier justement, est très bien concu, puisque le mouvement perdure durant environ 2 minutes aprés l’impulsion donnée manuellement. Ce qui signifie que si bébé pleure, et que maman ne peut pas le bercer à cet instant, elle peut l’installer, et le laisser se balancer en toute sécurité dans son transat.

C’est en découvrant cette « fonctionnalité » que j’ai amèrement regretté de ne pas avoir rencontré Nuna plus tôt, puisque comme toutes les mamans, j’ai connu les journées qui défilent sans trois minutes de libre pour manger ou prendre une douche. Certes, Nuna ne vous remplacera pas, mais son confort et le balancier, ajoutés à votre présence sauront sans doute rassurer bébé, tout en vous laissant les mains libre un moment.

En parlant de balancier, soyons précis, c’est une fonctionnalité qui ne necessite ni pile ni branchement de fils électrique : le transat est concu de sorte qu’une poussée de la main fasse perdurer ce mouvement, sans autre aide mécanique ou électrique.

Il n’y a donc aucun bruit, aucune « entrave » liée à la présence de fils, aucune onde… 

Enfin, s’il est utilisable à partir de la naissance, le transat Leaf de Nuna n’est absolument pas limité dans la durée de son utilisation. J’utilise le mot « absolument » à dessein, puisque je l’utilise moi-même pour lire une histoire lorsque mon fils a du mal à s’endormir. (c’est dire…) 

Testé pour supporter jusqu’à 60 kilos, il est confortable autant dans la position allongée que dans la position assise. (je l’utilise moi même pour m’installer et lire des histoires à bébé)

Pour nous, c’est LE point révolutionnaire du transat Nuna : il est totalement évolutif, et notre fils de 16 mois va l’utiliser sans doute pendant des années !

Bébé grandit avec son transat Leaf de NUNA

Vous l’avez compris, nous sommes totalement sous le charme du transat Nuna, et convaincus que nous aurions gagné à le choisir à la naissance de bébé.

Non que nous n’ayons pas été satisfaits du transat que nous avions, mais ce n’est pas comparable, compte tenu de la fonction de balancier, du confort absolu et surtout de la durée d’utilisation du transat Nuna!

Pour en savoir plus sur le transat Nuna : 

Alors à très vite sur le blog des Mamans Qui Déchirent !

MamQuiDéchire

 

Vous aimez le blog des Mamans Qui Déchirent? Pensez à vous inscrire pour recevoir notre Newsletter hebdomadaire et nos jeux concours :

[wysija_form id= »1″]

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !

À propos de l'auteur

Maria

Rédactrice en chef de MamansQuiDechirent.com

62 commentaires

Cliquez ici pour publier un commentaire

Quitter la version mobile