Se faire casser une vitre dans sa maison par des étrangers fait partie des nombreux incidents auxquels vous pouvez faire face un jour ou l’autre. Généralement, quand ce sont des adultes qui sont en cause, il est facile d’obtenir un dédommagement. Mais pour un enfant, les choses ne sont très souvent pas si simples et nécessitent que vous ayez du tact. Vous vous demandez certainement quelle démarche adopter dans ce cas d’espèce tout en préservant la relation avec votre voisin. Que faire si le voisin ne consent pas à reconnaître les faits et payer pour votre dommage ? Cet article vous indique les comportements à adopter pour obtenir gain de cause.

Éviter de terroriser l’enfant

Vous voulez demander un remboursement imprévu aux parents, ce qui peut déjà être mal accueilli. S’ils apprennent que vous avez bousculé leur enfant, cela peut devenir un véritable obstacle pour l’obtention de la réparation des dommages.

Si vous étiez présent lors des faits, gardez votre sang-froid. Il est important de savoir rester calme et ne pas réagir sous le coup d’une éventuelle colère. Cela peut amener l’enfant à reconnaître facilement les faits lorsque vous vous présenterez pour informer ses parents. Vous pourrez alors discuter aisément avec son père et/ou sa mère.

Faire intervenir vos voisins (ses parents) au plus tôt

La loi ne tient pas pour responsables les enfants dans de nombreuses situations. Dans votre cas, il s’agit de compenser la perte financièrement et ce ne sont bien entendu que les parents qui ont la capacité financière pour le faire.

Il faudra alors en parler le jour même au père ou à la mère de l’enfant, si possible en leur faisant voir la vitre cassée ou les photos de l’incident. Dans le cas où vous êtes peu familiers, parlez de façon courtoise sans agression verbale envers l’enfant. Ainsi, vous éviterez une résistance vaine de la part de ses parents. Vous pourrez échanger dès lors vos numéros d’assurance afin que vos compagnies d’assurance respectives puissent se mettre en contact. Ceci est important pour que vous soyez dédommagé.

De votre côté, assurez-vous d’informer immédiatement votre assureur une fois que l’entrevue avec vos voisins est terminée, afin d’éviter une dépense superflue.

Effectuer le changement de votre vitre : faire appel à un vitrier professionnel

vitrier changement de vitre

À cause de l’exposition au vol ou à l’espionnage que peut engendrer le bris de vitre, nous vous conseillons de la remplacer au plus vite. Ne vous faites pas de soucis concernant le professionnel qui va s’en charger, contactez un vitrier sur Nancy pour un service rapide, pas cher et fourni selon un devis clair. Vous pouvez aussi profiter de l’occasion pour installer de nouvelles vitres, rénover les joints ou réparer les fissures qui existaient avant l’incident.

La responsabilité civile de l’assurance des parents de l’enfant se chargera dès lors de prendre en charge le changement des vitres endommagées. En effet, une fois que les travaux sont terminés, vous aurez juste à transmettre le devis à votre assureur. Celui-ci se chargera de récupérer pour vous, au niveau de l’assureur de votre voisin, la somme correspondant au montant total des travaux.

Garder précieusement la facture des travaux quand votre voisin n’est pas assuré

Dans le cas où votre voisin ne dispose pas d’une assurance, il est possible qu’il vous paie au comptant les frais de remplacement de vitres. Toutefois, il peut arriver qu’il n’ait pas immédiatement de quoi vous rembourser. Il faudra alors garder soigneusement la facture du service afin de la présenter au moment opportun à votre voisin, comme preuve de la dépense. La plupart du temps, cela suffit pour garantir votre remboursement dès que le voisin en a la possibilité.

Que faire quand le voisin refuse de rembourser la dépense ?

Il peut arriver que, malgré toute votre courtoisie, le voisin ne veuille pas reconnaître les faits et vous rembourser la facture. Vous pouvez laisser couler, ou vous pouvez recourir à une procédure légale qui pourrait découler selon le cas, à comparaître devant un tribunal.

La mise en demeure

Il vous suffit de transmettre une lettre recommandée avec accusé de réception qui exhorte votre voisin à rembourser dans les 8 jours qui suivent. N’oubliez pas d’y joindre les photos de la vitre brisée. Cela vous permet d’avoir une preuve légale que le voisin vous doit quelque chose et que vous avez déjà essayé de régler la situation pacifiquement. Ainsi, voyant que vous vous tournez vers une procédure judiciaire, cela pourrait l’amener à payer. Mais si au bout des 8 jours il ne paie toujours pas, cela devient une preuve légale que le voisin refuse d’assumer sa responsabilité civile, et vous pouvez passer au niveau supérieur.

Recourir à la justice

Lorsque tout règlement à l’amiable semble ne pas convenir au voisin, portez l’affaire devant le tribunal à proximité. Vous aurez besoin de garder les preuves de l’incident, la facture et si possible les preuves d’échanges avec le voisin concernant le sujet. Des témoins oculaires de la scène peuvent faire pencher la balance en votre faveur. Avec des preuves bien constituées, vous obtiendrez très rapidement la coopération de votre voisin.

Après réparation de la vitre, soyez ouvert au dialogue avec votre voisin, ne développez pas un climat d’hostilité et de méfiance. Il est toujours bon d’avoir des voisins avec qui on entretient de bonnes relations.

bris de vitre vitrier

Prévenir les incidents semblables

Si vous êtes familiers avec votre voisin, vous pouvez définir ensemble un endroit à faible risque où les enfants pourront librement s’amuser. Vous pouvez aussi suggérer à votre voisin de conseiller à l’enfant de s’adonner à d’autres jeux moins brutaux, ou qui exposeraient moins vos biens.

Dans la mesure du possible, vous pouvez aussi mettre en place un panneau ou une affiche informative interdisant par exemple de lancer des objets ou de jouer au ballon à proximité de votre demeure.

Par ailleurs, vous pouvez installer chez vous un protège-vitre, ou opter si vous en avez les moyens pour une vitre plus résistante aux chocs. Cela vous épargnerait toutes les tracasseries liées à des bris de vitre.

Que retenir ? Quand l’enfant du voisin casse votre vitre, vous devez procéder de manière réfléchie afin d’obtenir la réparation du dommage tout en maintenant de bons rapports de voisinage. Dans le meilleur des cas, un simple dialogue suffira pour que l’assureur des parents de l’enfant prenne en charge le remplacement de la vitre. Cependant, quand les voisins ne veulent pas prendre leurs responsabilités malgré tous vos efforts à l’amiable, vous avez encore la possibilité de recourir à la justice pour obtenir gain de cause.

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici