La moustiquaire reste une excellente alternative aux insecticides chimiques qui peuvent s’avérer toxiques. Cette solution se révèle plus saine, plus économique et nettement plus écologique. De plus, elle s’adapte selon la configuration de la porte, de la fenêtre voire de la terrasse. Gros plan sur les critères de choix de la moustiquaire.

Moustiquaire pour porte ou fenêtre : les différentes configurations pour protéger toute la maison

Pour s’adapter au mieux aux portes et aux fenêtres, les moustiquaires se déclinent en différentes versions. Vous trouverez notamment les moustiquaires à enroulement latéral ou vertical. Comptez aussi sur les modèles à rideau, pivotant ou plissé. Sinon, les moustiquaires sur vantaux, fixes ou auto-agrippantes s’avèrent très pratiques.

Le choix du type de moustiquaire se fera en fonction de la forme de l’ouverture, de l’exposition aux insectes, de la fréquence des passages. Et bien évidemment, la facilité d’installation demeure un critère primordial. Quoi qu’il en soit, nous vous conseillons de vous adresser à un professionnel comme Promoustiquaire afin de placer la moustiquaire de façon optimale et de ne laisser aucune chance aux moustiques ! Vous pouvez opter pour des moustiquaires enroulables, à déployer en fonction des moments de la journée, des modèles plissés ou des moustiquaires fixes pour avoir la paix en toutes circonstances. En sus, les toiles de grande qualité supportent les différences de température. Leur conception et leur robustesse leur confèrent une longue durée d’utilisation.

moustiquaire fixe

Quelle moustiquaire pour quelle fenêtre ?

Pour être efficace, la moustiquaire doit concorder parfaitement au type de fenêtre. Vous pourrez ainsi garder vos fenêtres ouvertes en été ou le soir sans être importuné par les nuisibles, les moustiques et autres insectes.

Pour les fenêtres classiques, de petites ou de moyennes dimensions, il convient d’installer une moustiquaire enroulable pourvue d’une fermeture verticale. Outre le côté esthétique, le produit présente une durée de vie très appréciable. De plus, il s’avère très simple d’utilisation, la toile s’enroule sur elle-même et se range dans un coffre en aluminium. C’est très pratique pour pouvoir profiter de l’air frais de l’extérieur sans subir les démangeaisons des piqûres de moustique.

Autrement, vous trouverez des moustiquaires à cadre fixe qui s’imbriquent dans l’encadrement externe de la fenêtre. Contrairement à la version enroulable, ce type de moustiquaire ne peut être relevé. Par contre, cette option reste la moins onéreuse.

Pour les fenêtres de toit comme celles que l’on trouve souvent dans les chambres, préférez les moustiquaires fixes. Ces dernières se posent à l’intérieur de la pièce. Du coup, les moustiquaires ne gênent pas la vue et n’entravent pas les manœuvres de la fenêtre de toit.

Les moustiquaires sur vantaux ou plissées sont plus adaptées aux baies vitrées ou aux portes d’entrée. Pratiques et faciles à manipuler, les vantaux glissent latéralement et se ferment à l’aide d’aimants. Pour les grandes ouvertures, préférez des moustiquaires battantes ou à lamelles verticales.

Choisir une moustiquaire : quelle matière privilégier ?

La toile de la moustiquaire se décline en différente matière. Comptez notamment sur les moustiquaires en fibres naturelles comme le coton. Autrement, les modèles en fibres synthétiques se révèlent aussi efficaces pour parer aux invasions d’insectes. Vous trouverez même des toiles en métal type galva, PVC ou alu. Ces matériaux s’entretiennent assez facilement. D’ailleurs, si la toile se perce avec l’activité des enfants, vous pouvez faire appel à un professionnel ou tenter de combler le trou avec du tulle moustiquaire.

Pour rappel, le choix de la moustiquaire se base sur l’exposition aux nuisibles. Si vous habitez à la campagne, vous verrez défiler les mouches, les papillons, les moustiques de mars à octobre. Pour y remédier, choisissez des moustiquaires enroulables pour les portes, les fenêtres et les baies vitrées. À défaut, les moustiquaires magnétiques ou fixes offrent aussi une protection optimale toute l’année.

Ceux qui cherchent une solution d’appoint se tourneront vers les moustiquaires adhésives ou rideaux. Ces dernières s’avèrent très faciles à installer. Et si vous souhaitez les imprégner de répulsif antimoustique pour optimiser leur efficacité, choisissez des produits bio ou des huiles essentielles.

Comment installer une moustiquaire à enroulement dans une chambre ?

L’arrivée des beaux jours rime souvent avec la prolifération des insectes en tous genres. Personne n’est épargné dans la famille et, à certains endroits comme la chambre des enfants, il est primordial d’installer une moustiquaire.

L’installation d’une moustiquaire à enroulement nécessite quelques outils, dont la visseuse à choc, la scie à métaux, le marteau perforateur ainsi qu’un kit de deux outils sans fil. Dans un premier temps, l’installation doit être réalisée en applique ou en tableau. En revanche, une pose extérieure s’impose dans le cas des fenêtres ou portes battantes. Mais s’il s’agit d’une fenêtre ou d’une baie coulissante, la moustiquaire peut être fixée à l’intérieur.

La pose proprement se déroule en trois étapes. Premièrement, vous devez ajuster la longueur du coffre et des glissières. Vous ne pourrez retirer le collier qu’après avoir scié le coffre. Percez ensuite le passage de la tirette en utilisant un foret de 3mm de diamètre. Engagez la ficelle dans le trou, réaliser des nœuds avant d’insérer le joint brosse. Ce dernier doit être introduit dans la rainure inférieure de la barre. La dernière étape consiste à l’assemblage et la fixation du kit.

moustiquaire

Fixer une moustiquaire sur vantaux pour plus de mouvement

La pose d’une moustiquaire sur vantaux requiert plusieurs outils. Vous devez ainsi disposer d’une perceuse, de plusieurs tournevis, d’un mètre et d’une clé BTR. La première étape consiste à fixer les profils de cadre. Ajustez leur alignement en les plaçant face à face dans l’embrasure. Fixez ensuite les rails inférieurs en vous servant d’adhésif double face. Le surplus d’adhésif sera systématiquement coupé. Veillez à comprimer le rail pour qu’il puisse adhérer au sol.

Une fois les rails fixés, coupez les rubans qui maintiennent les tendeurs. Suivez bien les indications de position haut et bas mentionnées sur les rubans. Clipsez ensuite les toiles sur les profils latéraux. Libérez les deux tendeurs puis fixer les cordes qui se trouvent dans la partie basse des vantaux. Les nœuds seront insérés dans le logement du bloc central. Attention, les cordes ne doivent pas se croiser.

Moustiquaires standards ou sur-mesure : lesquelles choisir ?

Pour ne rien laisser passer, les dimensions de la moustiquaire doivent correspondre à celles de la menuiserie. Vous avez le choix entre deux solutions : les modèles standards et les moustiquaires sur-mesure. La première option s’avère plus pratique, néanmoins, des réajustements peuvent être nécessaires. Autrement, misez sur des moustiquaires sur-mesure qui concordent parfaitement aux dimensions de vos portes et de vos fenêtres. Malgré les idées reçues, le sur-mesure ne rime pas nécessaire avec des prix élevés. Vous pourrez même vous équiper à moindres coûts.

Avec une moustiquaire installée aux portes et fenêtres, la famille est prête à profiter des beaux jours. Vous garantissez ainsi aux enfants un sommeil paisible non perturbé par le bourdonnement d’un moustique. Solides et efficaces elles sont adaptées à toutes les situations. Vous pouvez les poser vous-même pour les plus courageux ou faire appel à un professionnel.

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici