Votre famille et vos amis raffolent de vos créations artisanales, alors vous songez à joindre l’utile à l’agréable et transformer ce hobby en entreprise. Le savoir-faire des artisans associé à un mode de consommation responsable attire de plus en plus de consommateurs. Mais avant de vous lancer dans la vente de vos objets artisanaux, il est essentiel de savoir où vendre vos créations pour réussir dans ce secteur en plein essor.

Vendre ses créations artisanales sur une marketplace

De nombreux artisans ouvrent leur propre boutique en ligne. D’autres préfèrent vendre leurs créations sur des marketplaces pour une meilleure visibilité de leurs produits. Il s’avère plus facile de cette manière d’attirer l’attention des clients potentiels et de vendre ses créations artisanales. Les marketplaces vous offrent de nombreux outils pour gérer vos ventes. Si vous voulez en savoir plus pour réussir vos ventes, n’hésitez pas à choisir une plateforme française dédiée à l’artisanat.

Avec les marketplaces, vous bénéficiez de l’espace vente de la plateforme et de sa notoriété pour vendre vos produits. Vous aurez la possibilité d’étendre votre marché, car certaines marketplaces couvrent même des marchés internationaux.

Vendre légalement sur les marchés

Pour vendre vos créations artisanales légalement, vous devez :

  • vous enregistrer au Registre du commerce,
  • obtenir votre carte de commerçant auprès de votre chambre des métiers et de l’artisanat,
  • vous procurer une autorisation temporaire du domaine public en faisant une demande auprès de la mairie.

créations artisanales

Pensez également à vous rendre sur le site du gouvernement pour télécharger le formulaire CERFA n° 14022*02. Une fois le formulaire rempli, vous l’enverrez par lettre recommandée avec accusé de réception à l’adresse demandée. Vous recevrez la carte de commerçant un mois après avoir payé 30 euros de participation. Vous ne pourrez utiliser la carte que pendant 4 ans maximum.

Participer à des ventes occasionnelles

Bien qu’on ne considère pas la vente occasionnelle comme une activité professionnelle, elle fait de plus en plus d’adeptes. Elle concerne surtout la vente de biens que vous ne voulez plus conserver et ne requiert ni impôts ni cotisations sociales. Elle est toujours réalisée dans le cadre de la gestion du patrimoine privée et ne prend donc pas en compte les créations issues d’une ou de plusieurs transformations de matières premières. Le nombre d’articles vendus importe peu. Même si vous ne vendez que trois meubles en bois rénovés par an, vous vous retrouverez dans l’obligation de déclarer votre activité commerciale.

Vendre ses créations en brocante

D’après le portail de l’Économie, des Finances, de l’Action et des Comptes publics, les brocantes, les braderies et les vide-greniers font partie des types de vente au déballage. Dans ce cas, vous devez vous inscrire dans le registre d’identification des vendeurs et attester sur l’honneur que vous n’avez participé qu’à 2 ventes au maximum dans l’année entre janvier et décembre. En effet, vous n’avez droit qu’à deux ventes au déballage par an. Pour une brocante, vous n’aurez le droit de vendre que des biens personnels ou usagés. Donc, si vous comptez vendre vos objets artisanaux, les autorités compétentes doivent vous déclarer comme professionnel.

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici