Nous savons à quel point il est important de veiller au développement des compétences des enfants dès le plus jeune âge. Cela s’avère particulièrement nécessaire pour l’apprentissage de disciplines telles que le français et les mathématiques.

En effet, la maîtrise du français garantit la compréhension de toutes les autres disciplines. Pourtant, on constate souvent qu’en dépit d’une bonne maîtrise de la langue, certains enfants rencontrent de réelles difficultés durant l’apprentissage des mathématiques. Dans un tel contexte, comment faire pour susciter leur intérêt ? Quelles sont les méthodes d’apprentissage des maths efficaces ?

Des ressources ludo-éducatives pour favoriser l’apprentissage des maths

L’apprentissage par le jeu a fait ses preuves, car il favorise et renforce les capacités et le développement des enfants. En effet, il permet de stimuler les enfants sur le plan cognitif, social et physique. On distingue :

  • le jeu libre à l’initiative des enfants,
  • le jeu dirigé par les adultes (enseignants, parents, nounou, etc…),
  • le jeu soumis à des règles.

Ce type d’apprentissage est plébiscité par de nombreux enseignants qui, via des jeux dirigés, tentent d’amener les enfants à rechercher des solutions et développer un véritable esprit logique et créatif, tout en favorisant la sociabilisation. Ainsi, de très nombreuses ressources permettent d’apprendre grâce au jeu.

À l’école maternelle, il constitue un outil pédagogique utilisé au quotidien, et ce, dès la première section. Puis, à l’école primaire, le jeu occupe également une place importante dans l’apprentissage des enfants.

Le jeu pour apprendre les mathématiques à l’école primaire

De nombreux enseignants utilisent des animations ludiques dans les classes primaires afin de stimuler et favoriser l’apprentissage des mathématiques. Pour ce faire, ils utilisent notamment des ressources disponibles en ligne pour l’école primaire, notamment des exercices de maths pour CE1 en PDF afin de créer des séquences didactiques à la fois dynamiques, interactives et ludiques.

Ces contenus très qualitatifs permettent d’aborder diverses thématiques : les calculs, les nombres, les grandeurs et les mesures, la géométrie et l’espace, les problèmes… De véritables outils de pédagogie très complets pour un apprentissage plus fun des mathématiques.

Outre l’apprentissage, ces jeux favorisent notamment la cohésion de groupe dans les classes, le développement émotionnel, l’atténuation du sentiment d’échec et les craintes associées à la résolution des exercices, le développement de l’esprit d’équipe et la sociabilisation dès le plus jeune âge.

Autre atout majeur de l’apprentissage ludique : il accentue la curiosité des enfants tout en renforçant la mémorisation des notions abordées. Les enseignants peuvent ainsi aisément diversifier les situations didactiques en encadrant chaque séquence d’apprentissage.

Un bilan effectué à la fin des séquences d’apprentissage permet de faire un récapitulatif des notions abordées durant le jeu, de vérifier les acquisitions et les éventuelles lacunes, faire participer tous les élèves y compris les plus introvertis, établir un bilan collectif.

apprentissage maths élève

Difficultés d’apprentissage en mathématiques : quelles causes ?

L’apprentissage des mathématiques se révèle très complexe et l’on constate très tôt de réelles difficultés chez certains enfants. Les causes sont multiples et apparaissent généralement dès le début de la scolarité : dyscalculie, troubles cognitifs, dyslexie, hyperactivité, troubles de l’attention… Autant d’éléments pouvant être à l’origine des difficultés d’apprentissage en mathématiques.

La dyscalculie : trouble spécifique de l’apprentissage

On entend souvent parler de la dyslexie, mais on connaît moins la dyscalculie, qui fait également partie des troubles « dys » entraînant des difficultés majeures d’apprentissage. Celles-ci persistent d’ailleurs très souvent à l’âge adulte, ce qui souligne la nécessité d’une prise en charge rapide et adaptée. En France, on recense environ 6 à 8 % d’enfants concernés par les troubles dys.

La dyscalculie, également appelée trouble du calcul, se caractérise par une réelle difficulté de compréhension, d’utilisation et de communication par le biais des chiffres. Ainsi, les difficultés de l’enfant seront particulièrement présentes dans le cadre de la reconnaissance des nombres et des chiffres, l’écriture des chiffres, ou encore la transcription des chiffres de l’oral à l’écrit.

Ce trouble peut perdurer jusqu’à l’âge adulte, entraînant de nombreuses problématiques durant la vie scolaire et étudiante, puis dans le domaine professionnel ou tout simplement dans la vie quotidienne. L’usage des mathématiques est en effet nécessaire au quotidien, qu’il s’agisse de faire des achats, évaluer un budget

Les troubles cognitifs, à l’origine des difficultés d’apprentissage

Les troubles cognitifs sont également identifiés comme étant à l’origine des difficultés d’apprentissage de certains élèves. Il peut s’agir de troubles de la mémoire, du langage oral, de la coordination ou de l’attention. Comme évoqué précédemment, ils font partie des troubles dys et sont souvent associés à des problématiques comportementales ou psychologiques.

Ces difficultés nécessitent une prise en charge rapide après confirmation du diagnostic réalisé à l’issue d’un bilan complet. Une prise en charge médicale est ensuite proposée afin d’améliorer ces divers troubles. Cela peut nécessiter un suivi par un orthophoniste, un psychomotricien, un ergothérapeute, un orthoptiste ou un psychologue.

apprentissage mathématiques

Apprendre en s’amusant grâce à la technologie

Les outils numériques sont bien évidemment incontournables dans le cadre de l’apprentissage scolaire. Utilisés à des fins pédagogiques, ils se révèlent particulièrement efficaces pour la stimulation des élèves.

La mise en place des Espaces Numériques de Travail (ENT) contribue fortement au développement de l’apprentissage, mais aussi plus généralement à une plus grande maîtrise des outils numériques.

De nombreuses ressources numériques pédagogiques sont disponibles pour les enseignants et permettent de créer des séquences axées sur des thématiques ciblées. Dans le cadre de séquences de jeux dirigés par les enseignants, il s’agit par exemple de :

  • relever des défis grâce à des calculs,
  • s’entraîner au calcul mental en s’amusant,
  • tracer des formes géométriques pour construire de vrais objets,
  • évoluer dans un environnement ludique tout en révisant les tables de multiplication,
  • transformer des nombres en personnages,
  • créer des équipes afin de résoudre des exercices de calcul mental.

Par ailleurs, l’apprentissage par le jeu présente de véritables bénéfices sur le cerveau. En effet, les activités visant à apprendre de façon ludique favorisent la sécrétion d’endorphines, réduisant parallèlement le niveau de stress que peuvent ressentir les enfants seuls face un exercice classique de mathématiques.

Ainsi, bien que complexe, l’apprentissage des mathématiques peut être abordé de façon ludique afin de réduire les appréhensions des enfants. En l’absence de troubles majeurs avérés tels que la dyscalculie, il est tout à fait possible de développer les compétences des enfants et soutenir au mieux leurs aptitudes socio-émotionnelles par le jeu.

Celui-ci joue également un rôle déterminant en ce qui concerne les capacités d’auto-régulation des jeunes enfants.

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici