Métal noble, précieux et rare, l’or fascine l’esprit humain et ne laisse personne indifférent depuis des millénaires. Symbole d’opulence et de richesse, ce minerai jaune et brillant est utilisé depuis l’antiquité pour fabriquer des bijoux et objets de luxe. Du fait de son caractère inaltérable, l’or est également considéré comme le symbole de l’immortalité dans certaines civilisations. Par exemple, en Égypte et dans la Rome antique, on s’en servait pour embellir les objets d’art et de culte. Ces derniers étaient recouverts de feuilles d’or très minces, ce qui leur permettait aussi de résister à l’oxydation et à la corrosion. C’est ce qu’on appelle la dorure. Loisir pour certains, cette technique décorative est aujourd’hui un art très prisé pour créer, entretenir des œuvres et restaurer des objets anciens. Comment réaliser une dorure ? Quels objets peut-on dorer ? Quel matériel faut-il avoir ? Voici les réponses.

Le matériel nécessaire pour réaliser une dorure

Vous souhaitez redorer une gravure ancienne ? Ou vous voulez plutôt rehausser des objets d’exception avec des feuilles d’or ? Si vous débutez dans cet art, nous vous conseillons de pratiquer la dorure avec le bon matériel afin d’obtenir des résultats satisfaisants, voire impeccables. Avant de se lancer, il faut donc connaître les outils adaptés à chaque étape et à chaque technique d’application des feuilles (nous y reviendrons). Voici ce qu’il vous faut :

  • mouilleur,
  • palettes à dorer,
  • pinceau appuyeur,
  • assiette à dorer,
  • colle mixtion,
  • brunissoir,
  • papier abrasif ou ponceuse,
  • coussin à dorer,
  • fer à réparer.

Vous aurez peut-être besoin d’un ramendeur, un cutter de précision, un couteau à dorer, un film étirable alimentaire, un guide d’équerre, une brosse à apprêt ou une brosse à assiette et un trépied en métal. Vous pourrez vous procurer ses articles et d’autres produits d’ébénisterie auprès des boutiques en ligne, spécialistes du loisir créatif. Ces plateformes vous proposent également des techniques pour entretenir et restaurer vos meubles. Voyons à présent l’utilité de quelques outils et produits.

L’assiette à dorer

Mélange à base de terre argileuse, l’assiette à dorer est utilisée pour réaliser une sous-couche sur la surface de l’objet à travailler. Cette préparation permet également de boucher les pores du support, ce qui facilite l’application des feuilles d’or.

Le mouilleur

Pour réaliser une dorure de qualité, il faut non seulement avoir un mouilleur, mais il faut également savoir manier cet outil souple. Disponible en plusieurs tailles différentes, il permet de fixer l’or sur des zones fines. On l’utilise également pour humidifier l’assiette avec de l’eau, ce qui permet à la préparation de retrouver son pouvoir adhérent.

Le coussin à dorer

Lorsqu’on découpe les feuilles d’or ou d’argent, elles peuvent se déplacer ou s’endommager au moindre souffle d’air. Pour éviter une telle situation, on utilise un coussin à dorer. Vous trouverez sur des plateformes spécialistes de loisirs créatifs des coussins avec et sans parchemin. Ce dernier encadre les deux côtés du produit afin de protéger les feuilles à découper.

Les palettes à dorer et le pinceau appuyeur

Après avoir découpé les feuilles d’or sur le coussin, on les transfère sur le support à travailler grâce aux palettes à dorer. Ensuite, on utilise un pinceau appuyeur pour brosser légèrement la surface pour faire adhérer le papier et se débarrasser des éventuelles bulles d’air.

Le brunissoir

On utilise le brunissoir ou pierre d’agate pour polir la feuille d’or après son application sur le support. Il suffit de frotter cette pierre dure sur la moulure.

Enfin, la colle mixtion facilite l’adhésion des feuilles aux différents supports. On applique cette colle pour dorure à l’aide d’un pinceau.

Que peut-on dorer ?

On peut dorer de nombreux types de supports comme le bois, le métal, la pierre, le marbre, le plastique et le verre. Cependant, il est possible de remplacer les feuilles d’or par de la peinture ou de la poudre d’or. On peut également utiliser d’autres métaux précieux tels que l’argent, le cuivre, le platine, le palladium ou simplement des feuilles d’or imitation.

Pour obtenir la couleur dorée, vous pouvez opter pour les feuilles d’or véritable et les feuilles d’or imitation. Il y a une grande différence entre ces deux produits. On obtient la feuille d’or véritable après amincissement d’un lingot d’or. Pour réaliser la dorure, le graveur travaille généralement avec de l’or 22 carats, ce qui correspond à 92 % de pureté. Le carat est une unité de mesure de l’or pur. Plus le carat est élevé, plus la quantité d’or dans l’alliage est importante. On peut aisément procéder au brunissement des feuilles d’or véritables, ce qui n’est pas le cas pour les feuilles d’imitation. Ces dernières sont non seulement sujettes à l’oxydation, mais elles doivent également être toujours conservées dans un endroit hermétique.

Les techniques de dorure à la feuille d’or

Pour appliquer les feuilles d’or sur un objet, on peut utiliser 3 procédés : la dorure à la détrempe (ou à l’eau) et la mixtion à l’huile et la mixtion à l’alcool.

  • Pratiquée par les Italiens depuis le Moyen-âge, la dorure à l’eau ou dorure traditionnelle est la technique idéale pour les travaux sur le bois et le plâtre. Elle est également adaptée pour le carton et le papier.
  • La dorure à huile, elle, est utilisée depuis le 18e siècle en France. Cette méthode permet d’appliquer les feuilles d’or sur tous les types de surfaces.
  • Enfin, si vous possédez des supports hydrofuges comme le plastique et le verre, nous vous recommandons d’utiliser la mixtion à l’alcool.

Vous l’aurez compris, pour réaliser une dorure, il faut prendre en compte la nature du support. Dans ce cas, comment appliquer les feuilles d’or ?

La dorure à l’eau : comment réaliser cette technique ?

Vous souhaitez réaliser la dorure à l’eau ? Cette méthode traditionnelle est complexe et nécessite un certain savoir-faire.

La première étape consiste à préparer le support à dorer. On ponce si besoin le bois avec du papier abrasif ou de la laine d’acier extrafine afin d’avoir une surface très lisse. Cela permettra également à l’encollage de pénétrer en profondeur dans la matière. Les doreurs utilisent le Blanc de Meudon qu’ils prennent le soin de mélanger avec la colle de peau de lapin. Cette gélatine est néanmoins préalablement détrempée et chauffée au bain-marie. On obtient ensuite une solution appelée le gesso que l’on pose à l’aide d’une brosse à apprêts pour boucher les pores du bois et égaler sa surface.

un doreur

Si vous ne souhaitez pas faire un mélange de Blanc de Meudon et de la colle de peau de lapin, misez simplement sur un produit prêt à l’emploi comme le Blanc collé. Lorsqu’il se présente sous forme solide, il faut d’abord le réchauffer au bain-marie avant de l’utiliser. On applique ainsi plusieurs couches en prenant le soin de les espacer de quelques heures. Autrement dit, chaque couche doit sécher avant la pose de la suivante afin de permettre à la solution de bien pénétrer. Ensuite, on se sert du papier abrasif très fin pour lisser la dernière couche, ce qui permettra d’avoir une surface parfaitement lisse.

La prochaine étape consiste à utiliser l’assiette pour préparer l’objet sur lequel l’on va appliquer les feuilles d’or. On se sert ensuite du mouilleur pour poser délicatement celles-ci sur le support. À cette étape, on applique de la mixtion à l’eau pour mieux faire adhérer les feuilles. Ce type de mixtion a un temps de pose plus court, environ 15 minutes. Une fois la dorure sèche, il est temps de la polir avec le brunissoir ou pierre d’agate afin de faire briller son œuvre. Pour finir, on peut poser un vernis protecteur sur les feuilles d’or.

La dorure à l’huile et la mixtion à l’alcool

On suit le même procédé que celui décrit précédemment. Sauf qu’ici la mixtion est un produit à base d’huile ou d’alcool. Dans le premier cas, le séchage dure environ 3 h lorsqu’on applique le mordant sur un petit support. Quant à la mixtion à l’alcool, elle sèche assez rapidement. On peut donc poser les feuilles d’or après seulement 30 minutes.

Les autres procédés de dorure

La dorure à la feuille n’est pas la seule technique pour recouvrir d’or des objets. Au fil des années, de nombreuses autres méthodes ont vu le jour :

  • La dorure au mercure,
  • La dorure à l’électrolyse,
  • La dorure par friction,
  • La dorure au vernis…

dorure sur cadres

Pour réaliser une dorure au mercure, on mélange ce composé avec de l’or en fusion. On applique ensuite la solution sur l’objet avant de le chauffer pour faire évaporer le mercure. Resté seul, l’or est écrasé avec un brunissoir pour faire apparaître des reflets lumineux. Ce procédé permet d’avoir une dorure solide et durable, mais il est très dangereux en raison de la présence de mercure. Ce métal est toxique surtout à l’état gazeux.

La dorure à l’électrolyse est une technique couramment utilisée pour les objets de luxe et les bijoux. On relie l’objet à dorer au pôle négatif, avant de le placer dans un récipient rempli d’un liquide, l’électrolyte. Ensuite, on relie l’or au pôle positif avant d’immerger le métal à son tour. Que se passe-t-il ? Après avoir branché les électrodes, l’or se dépose sur le bronze. On obtient ainsi une dorure rougeâtre qui présente un bon rapport qualité-prix.

Prenez une petite quantité d’or et grattez-la sur du métal chaud. Vous constaterez la formation d’un dépôt qui s’incruste à la surface. C’est ce qu’on appelle la dorure par friction. Enfin, pour faire la dorure par vernis, on utilise un vernis jaune que l’on pose sur le laiton chauffé. Il s’agit néanmoins d’un effet trompeur qui ne dure pas longtemps.

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici