Le Webzine des Mamans Qui Déchirent®

Ecrire des articles sponsorisés ET objectifs, est-ce possible ?

Posted by on Sep 3, 2014 in Bloguer | 8 comments

Le Club
Ecrire des articles sponsorisés ET objectifs, est-ce possible ?

 

Ecrire des articles sponsorisés ET objectifs,

est-ce possible ?

 

L’article sponsorisé, c’est à la fois la récompense et la peau de banane du blogueur . 

C’est gratifiant d’être enfin rémunéré pour une activité qui se révèle être un véritable travail au quotidien. Mais en même temps, accepter de rédiger des articles sponsorisés entraîne quelques questions :

– Comment choisir les sujets pour lesquels j’accepte d’être rémunéré ?

– Comment rédiger cet article en respectant ma ligne éditoriale?

– Mes lecteurs vont-ils accepter ce changement ?

et bien sur, comment fixer le tarif de mes articles sponsorisés?

Dans cet article, je vous propose d’essayer de répondre à ces questions. Bien entendu, il ne s’agit pas d’un « tutoriel », simplement de ma façon de gérer ce type de partenariat.

 

1/ Un article sponsorisé, qu’est-ce c’est ?

 

Commençons par le commencement, voici la définition de l’article sponsorisé :

 

Un article sponsorisé (aussi appelé billet sponsorisé) est un article rédigé par un webmestre (d’un blog, un webzine, un forum ou

un annuaire) sur une marque, un produit ou un service à la demande d’un annonceur.

À la différence du publirédactionnel qui est intégralement produit par l’annonceur et publié tel quel sur un support de communication, l’article sponsorisé est rédigé par le webmestre qui se charge ensuite de la mise en ligne.

L’annonceur fournit les informations pour permettre la rédaction de l’article.

 

 

Et c’est bien cette différence que je considère comme primordiale dans la rédaction d’un billet sponsorisé : la liberté dont dispose le blogueur pour faire en sorte que cet article épouse sa ligne éditoriale, et respecte ses lecteurs.

Ecrire un article sponsorisé, ça ne doit pas être faire l’apologie d’un annonceur en 300 mots. Ca ne doit pas être non plus la rédaction de faux avis suite pour inciter le lecteur à acheter des produits de la marque.

La rédaction d’un article sponsorisé doit nécessiter  autant de recherche et d’originalité qu’un billet non rémunéré. Vos articles rémunérés doivent être de qualité, comme le reste de votre blog, puisque c’est sur cette qualité que vous avez été choisi par vos lecteurs, et par la marque qui vous contacte.

Si vous rédigez en principe des articles de 800 mots, pourquoi vous limiteriez vous à 300 lorsque vous êtes rémunéré? 

Vous êtes contacté pour parler d’une enseigne, c’est vrai, mais cela ne vous empêche pas de faire du contenu intéressant et objectif.

Vous devez écrire un billet sponsorisé pour une enseigne d’aliments pour bébé? Pourquoi ne pas l’inclure à une étude sur l’alimentation des tout-petits?

La marque vous demande de ne parler que de ces produits et de les encenser (sans les connaître souvent) ? 

Dans ce cas, il s’agit d’un publi-rédactionnel, et ce sera à vous de juger de l’opportunité de l’accepter ou non, en fonction de votre ligne éditoriale, et de votre propre vision de ce qui est objectif ou non, de ce qui respecte vos lecteurs ou non.

 

Eva, rédactrice web et auteure du blog Rock-N-Lolita, nous explique comment elle aborde la rédaction d’articles sponsorisés :

Je rédige un billet sponso de la même façon qu’un billet basique, c’est à dire que j’y met mon cœur, mes tripes, mes idées et surtout mon ressenti.

Lorsque j’écris, d’une manière générale j’essaie de toujours d’exprimer ce que j’ai dans la tête du mieux possible, d’y intégrer mon expérience personnelle et mes émotions. La différence sur un billet sponso, c’est que je vais y intégrer un lien partenaire, totalement en rapport avec le ton du billet.

Un exemple fictif pour être plus claire : Je pourrais reprendre n’importe lequel de mes billets déjà publié et y intégrer un lien sponso en rapport direct avec mon écrit, la seule différence serait que le lecteur aurait un lien à cliquer pour se diriger vers le produit ou service conseillé.

 

Ainsi, cela répond aux inquiétudes du blogueur sur la réaction des lecteurs à la lecture d’un billet sponsorisé : le lecteur est respecté, puisque le fond de l’article serait rigoureusement le même si l’on ôtait le lien sponsorisé.

Aucune raison donc de rougir du fait d’avoir été rémunéré, car aprés tout, tout travail mérite salaire, non?

 

2/ Comment définir le juste prix d’un article sponsorisé?

 

La plupart du temps lorsque l’on débute dans la rédaction d’articles sponsorisés, on accepte un peu vite les propositions des marques ou agences qui nous contactent.

Enorgueilli d’avoir été choisi parmi la foule de blogs qui écrivent sur les mêmes thèmes, on a tendance à oublier de réfléchir au tarif proposé.

Il existe pourtant des critères objectifs qui peuvent vous permettre d’évaluer l’offre qui vous est faite.

Nous avons posé la question à Mathieu, Community Manager et rédacteur du blog Papa Panique, qui nous explique :

 

La question du prix d’un article sponsorisé est l’arlésienne du blogueur. Lorsque l’on nous contacte pour la première fois, on est un peu décontenancé, heureux, mais dans le flou artistique concernant le prix.

Une chose est certaine, en dessous de 50€ c’est de l’arnaque, un blog demande beaucoup de travail, si on vous contacte c’est pour bénéficier du rayonnement de votre blog, il faut donc que l’on vous rémunère en conséquence.

Mais que prendre en compte dans ce cas ?

Votre trafic : Provient-il des moteurs de recherche, des annuaires ou des réseaux sociaux, vos lecteurs parcourent-ils plusieurs pages ? Plus votre trafic est important et qualifié plus votre blog a de valeur.

Vos réseaux sociaux : Non, on ne joue pas ici à savoir qui a la plus grosse communauté, on attache tout autant (voir plus) d’importance au nombre d’interactions de votre communauté qu’au nombre de personnes qui vous suivent.

Le type d’article : Certains articles demandent plus de travail que d’autres, c’est une donnée à prendre en compte pour établir un tarif.

Vous n’aurez peut-être pas le bon tarif du premier coup, certains articles demanderont négociations, c’est à force d’expérience que vous définirez votre juste prix.

 

3/ Comment choisir ses partenaires / annonceurs :

 

S’il peut être à la fois intéressant et rémunérateur de rédiger des articles sponsorisés, mon avis est donc que toute collaboration n’est pas forcément bonne à prendre.

Voici quelques critères personnels, sur lesquels je fonde le choix de mes partenaires annonceurs :

Le sujet, bien entendu, doit être en relation avec les intêrets de nos lecteurs. Nous avons un auditoire large, qui peut s’intéresser à de nombreux sujets, mais je n’hésiterais pas à refuser des sujets qui me semblent inopportuns.

La liberté qui m’est donnée de traiter le sujet comme je le souhaite : il est important pour moi d’inclure les liens sponsorisés dans un article de fond, que j’aurais traité avec autant de recherches s’il n’était pas sponsorisé. Je fixe moi même le nombre de mots minimum de mes articles (jamais en dessous de 700 mots) et même si je propose à l’annonceur une relecture avant publication (je ne suis pas à l’abri d’une coquille ou erreur), je suis seule à décider de la publication ou non de l’article sponsorisé.

Le respect des mentions légales : s’il est vrai que la loi n’est pas très claire sur la façon de signaler les articles sponsorisés, fuyez sans hésitations les annonceurs et/ou agences qui vous suggèrent (ou imposent) de ne pas mentionner les articles sponsorisés !

Cette pratique est illégale, et peut avoir de lourdes conséquences pour votre blog, même si vous êtes de bonne foi et avez été mal renseigné, puisque nul n’est censé ignorer la loi.

 

Si le sujet des articles sponsorisés vous intéresse, je vous ai listé quelques articles de blogs pouvant vous donner d’autres informations / avis :

Mes premiers cents euros avec les articles sponsorisés, sur le blog Trucs de Blogueuse

Informations sur les billets sponsorisés , sur le blog Presse Citron

Monétiser son blog : l’article sponsorisé , sur le Blog de Milie c’est quoi ce bruit

Les articles sponsorisés sont-ils un bon moyen de monétiser son blog , sur le blog Monetilab

 

J’espère que cet article vous aura aidés à vous poser des questions intéressantes, n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire!

Mille merci à Eva et Mathieu pour leur participation.

A bientôt sur le blog des Mamans Qui Déchirent !

 Pour recevoir tous nos articles sur le blogging et tous les sujets qui vous interessent, abonnez vous:

 

 

 

 

 

8 Comments

Join the conversation and post a comment.

  1. Maman d'amour (conboudu)

    Merci pour toutes ces précisions. Je n’y connais rien en sponso rémunéré alors car je n’en fait pas mais c’est génial et Eva, Mathieu sont top

  2. cindy bouchez-roussel

    coucou et merci pour tous ces conseils ^^
    j’ai accepté un article sponso récemment, c’était le 1er donc je ne savais pas trop quel prix proposé alors j’ai accepté le prix de l’annonceur qui me semblait raisonnable mais apparemment un peu sous-estimé! m’enfin… j’ai bien aimé le rédiger car j’ai fait ce que je voulais il n’y avait pas d’obligation de la part de l’annonceur!!
    bizoux, cindy

  3. Cecilia

    Bonjour! Je cherchais justement des infos à ce sujet-la: on vient de me contacter pour la première fois…
    Merci pour ton article complet ainsi que pour les autres liens complémentaires!

    • MQD

      Avec plaisir ! Cet article est assez ancien, il faudrait que j’en refasse un pour partager les expériences que j’ai eues depuis… mais sur le fond, rien ne change 😉

      • Cécilia

        Ah oui ça serait super! Mais déjà celui-ci est top, car effectivement le fond ne change pas! D’ailleurs, sur les types de partenariats tout court, il est difficile de trouver de bons articles sur comment cela se passe en pratique! 🙂
        Et pour la petite histoire, j’étais super heureuse qu’on me contacte avec cette proposition et du tarif, et finalement avec les détails je suis vite redescendu…Les thèmes correspondent au thème de mon blog, mais pas vraiment à ma situation/façon de voyager… Donc bof! Tout ça pour dire : bien réfléchir et avoir tous les détails avant d’accepter!

        • MQD

          Oh que oui ! D’autant que certains professionels profitent allègrement de la naiveté des blogueurs « débutants » . Si tu as des questions n’hésites pas, je serais ravie d’aider ! Ou alors, on organisera une petite session questions réponses pour un article !

A vous la parole !

Share This
%d blogueurs aiment cette page :