Le Webzine des Mamans Qui Déchirent®

Enfants : un bon sommeil pour de bonnes journées

Posted by on Mar 13, 2015 in à la une, Le quotidien avec bébé, Manuel de survie | 1 comment

Le Club
Enfants : un bon sommeil pour de bonnes journées

Enfants : un bon sommeil

pour de bonnes journées

 

 

 

Il y a quelques semaines, Maman Double nous donnait ses astuces pour faciliter le rituel du coucher de bébé. Aujourdhui, c’est au tour de Mamandine de nous proposer un dossier trés complet sur le sommeil de nos enfants…

Merci les Mamans Qui déchirent® !

 

L’une des choses les plus difficiles quand on devient parent, c’est d’apprivoiser le sommeil de notre bébé.

Les premières nuits passées à l’hôpital, nous donnent un aperçu furtif de ce que vont être les 6 prochaines années de sommeil.

Quand un nouveau-né dort environ 17 heures par jour, le jeune enfant de 3 ans lui, dort quasiment 12 heures.
L’enfant de 6 ans dort approximativement 10 heures et le pré-ado de 12 ans, dort jusqu’à 9 heures par jour.

Le sommeil est propre à chacun, et comme pour les adultes, il varie d’un enfant à l’autre.
Il faut être attentif et repérer les somnolences, le manque d’attention, les réveils difficiles du matin.
Cela traduit en manque de sommeil évident.

Le cerveau à besoin de sommeil pour se recharger et pour évacuer les événements marquants de la journée.
Pour les bébés, c’est lors de leur sommeil que les connexions neuronales les plus complexes se forment, un mauvais sommeil entraîne des complications de concentration et des sautes d’humeur.

 

Le sommeil diurne, les siestes :

 

Il est important de respecter le sommeil de la journée, les siestes.
Sans ces moments de repos, l’enfant est énervé et irritable en fin de journée.

De 0 à 6 mois, l’enfant a généralement besoin de trois siestes : une dans la matinée, une dans l’après-midi et une vers 18h00.

De 9 à 12 mois, l’enfant ne fait plus que deux siestes, celle du matin et celle de l’après-midi.

De 14 à 18 mois, il ne subsiste généralement que la sieste de l’après-midi.

Ces siestes n’ont le plus souvent aucune incidence sur le sommeil nocturne.

Mais à partir de 2 ans la tendance s’inverse, si l’enfant dort trop dans la journée, les nuits sont plus courtes. La sieste ne doit pas dépasser 2h30.

Jusqu’à 4 ans, la sieste est physiologiquement essentielle pour l’enfant, elle n’est pas à prendre à la légère.

De 4 à 6 ans, la sieste n’est plus autant nécessaire qu’auparavant, si l’enfant refuse de dormir ne l’obligez pas.

À partir de 6 ans, les enfants ne font plus que des siestes ponctuelles, si elles se répètent trop souvent cela peut indiquer un manque de sommeil nocturne.

sommeil-enfant
  • https://www.facebook.com/mamansquidechirentandfriends?ref=bookmarks
  • Twitter
  • Google+

Le coucher, l’endormissement :

 

Un enfant fatigué montre des signes qui peuvent être reconnus facilement.
Il chouine, il se frotte les yeux ou il bâille, ne laissez pas passer le train du sommeil.

Les premières semaines de vie, le bain en fin d’après-midi apporte du calme et de l’apaisement au nourrisson.
Le passage du jour à la nuit, appelé heure entre « chien et loup » est souvent un moment où le bébé hurle sans raison, il a juste besoin d’évacuer le trop-plein d’énergie accumulé dans la journée.
Cela passera vers la fin de ses trois mois.

À partir de 4 mois, l’enfant peut facilement dormir seul dans son lit et dans sa chambre.

Il est impératif que la chambre de l’enfant soit calme, qu’elle soit chauffée à bonne température (de 18 à 20 degrés maximum) et que les bruits de la maison soient momentanément réduits pour permettre l’endormissement.

Les petits étant très sensibles aux habitudes, le mieux est de mettre en place un rituel de coucher.
Les jeux posés sont à privilégier, on peut lui raconter une histoire, lui chanter une chanson, le bercer ou le câliner.

Vous pouvez lui installer une veilleuse, lui donner son doudou, sa tétine, le laisser sucer son pouce, mettre en route de la musique douce.

Le principal est de le mettre en confiance et de lui expliquer (même tout bébé) que sa maman et son papa sont présents et qu’ils sont juste dans la pièce d’à côté.

Il faut arriver à le laisser s’endormir seul, qu’il parvienne à trouver le sommeil de lui-même. (  lire la suite de ce dossier)

 

 

One Comment

Join the conversation and post a comment.

  1. Aureole

    Hello,

    J’ai hâte que mon bébé adopte un rythme de sommeil stable. C’est difficile de concilier vie familiale et professionnelle. 🙁

Trackbacks/Pingbacks

  1. Enfants, un bon sommeil pour de bonnes journées - […] Pour lire le début de l’article sur le webzine des Mamans qui déchirent, c’est par ici […]
  2. LE SOMMEIL DU NOURRISSON | chermininous - […] « Enfants, un bon sommeil pour de bonnes journées » par mamansquidéchirent.c… […]

A vous la parole !

Share This
%d blogueurs aiment cette page :