Le Webzine des Mamans Qui Déchirent®

Idée sortie : L’exposition Bébés animaux (muséum d’histoire naturelle de Toulouse)

Posted by on Nov 29, 2014 in à la une, Sorties culturelles | 0 comments

Le Club
Idée sortie : L’exposition Bébés animaux (muséum d’histoire naturelle de Toulouse)

Idée sortie : L’exposition Bébés animaux

(muséum d’histoire naturelle de Toulouse)

 

 

Mercredi 12 novembre, nous avons fait une activité en famille.
Papa a pu prendre son après-midi, réservée à l’avance, pour nous permettre de nous rendre à l’exposition des Bébés Animaux du Muséum d’Histoire naturelle de Toulouse.
Nous avons été accueilli par Annabelle, avec le sourire.
Un porte-manteau sur roulettes nous attendait, des portes-bébés à notre disposition.

 

Le Muséum propose une exposition permanente mais également des expositions temporaires comme celles-ci sur les bébés animaux.
L’exposition que nous avons vu sur les Bébés animaux se tient ouverte depuis le 16 octobre jusqu’au 28 juin 2015 et nous vient tout droit de Belgique.

 

Cette exposition est spécialement conçue pour les enfants à partir de 3 ans. Ma Bouclette, qui  n’a pas encore 3 ans a adoré. En descendant l’escalier nous arrivons dans une grande salle où se tient tous les animaux empaillés et quelques moulages sous verre. Puis des jeux de différentes sortes étaient à la disposition des enfants pour tenter de se mettre à la place des bébés. Très ludique et informatif ! C’est intéressant d’observer les enfants apprendre en jouant, Bouclette a pris beaucoup de plaisir.

Elle a commencé par faire le tour de la salle avec Darwin, son papa. Nous avons observé les animaux sous verre, certains ont davantage attiré son attention comme le Wapiti et de là, une petite explication s’imposait. Nous lui lisions le petit résumé sur la vitre en bas à droite. Puis, une fois le tour des animaux fait, elle a observé les différents jeux qui se présentaient :

  • 9 activités multimédias
  • 13 manipulations psychomotrices et émotionnelles.

Le discours des médiateurs présents étaient à notre disposition pour nous transmettre des informations. Toute l’organisation est parfaitement adaptée aux petits. Les enfants sont captivés par tout ce qui les entoure, les médiateurs sont disponibles pour expliquer ponctuellement ce qui nous attire. L’aspect scientifique est maîtrisé.

 

Une expo pour enfant

  • 73 espèces
  • 125 spécimens en position dynamique. Pour la plupart empaillés, certains animaux sont moulés
  • 30 bandes dessinées sur toute l’exposition pour une visite facilité pour les tout-petits.

Tout est conçu à la hauteur de nos petits, le parcours et d’exposition propose 6 espaces de découvertes autour du thème commun, les bébés animaux.

  1. Premièrement, la naissance.
    C’est la première activité qui est proposé pour expliquer ce qui se passe juste avant et au moment de la naissance.
    Cette première partie a pour but d’expliquer aux enfants que certains bébés naissent avec une fourrure ou des plumes, dans un oeuf ou dans le ventre de la maman, si plusieurs bébés naissent en même temps ou si le bébé est seul en gestation.
    Les activités en relation avec la naissance étaient :
    – le parcours avec les œufs sur le dos « Se déplacer comme un crapaud »,
    – les sons avec des cartes pour tenter de reconnaître « Qui vient de l’oeuf, qui vient du ventre ? »
    – la construction du nid idéal avec des modules comme les frites de natation à la disposition des enfants « Construire son nid »
  2. En second lieu, les menaces et les protections. 
    Cela explique ce qui se passe juste avant et au moment de la naissance en termes de protection. Ainsi, nous découvrons ce dont a besoin le bébé et ce qui doit être évité pour que le bébé ne soit pas la proie d’un autre animal.
    Les activités mises en place pour cela était :
    – la poche kangourou, il fallait envoyer un bébé kangourou dans la poche ventrale de sa maman.
    – le mimétisme en enfilant un poncho ou tablier de camouflage. Il fallait reconnaître le décor semblable à son tablier pour se fondre dans la masse afin de ne pas être vu.
  3. Troisièmement, l’apprentissage en commençant à vivre.
    Les animaux doivent apprendre mais comment ? Ainsi, on observe la manière dont les bébés animaux se développent et s’ils apprennent par le jeu, par l’imitation ou par instinct.
    Bouclette à adoré se prendre en photo en tentant d’imiter l’animal en photo à côté. Puis le parcours dans une espèce de toboggan travaillant l’équilibre.
    Les activités en relation donc étaient :
    – « Apprendre en jouant » pour tester l’équilibre sur un parcours de motricité.
    – « Faire des grimaces » en imitant les expressions des animaux sur la photo voisine. Les photos de la tête de l’enfant étaient projetées sur un écran géant visible de tous les visiteurs.
  4. Le quatrième point parle des fonctions vitales pour la survie des bébés animaux.
    Cette survie dépend de plusieurs facteurs et c’est ce que Bouclette a découvert avec papa au détour de plusieurs activités.
    – L’odorat : jeu de piste olfactif en essayant de reconnaître l’odeur de la maman pour l’associer au bébé.
    – Le toucher : en effleurant les écailles, duvets ou peau nue des bébés animaux au pied de la reproduction.
    – Le goût : en essayant d’associer la bonne nourriture au bébé au moyen d’image.
  5. En cinquième position c’est le développement qui fût abordé.
    Les bébés grandissent et se développent plus ou moins vite. Il était important de voir que les enfants entre eux, en fonction de leur âge, ne pouvaient faire les mêmes choses et avancer aussi vite. L’activité en relation était de retrouver le bébé correspondant à l’aide de cartes digitales.
  6. Puis, en sixième lieu, c’est l’autonomie qui a été traitée.
    Peu à peu, les bébés se débrouillent seuls et grandissent donc suffisamment pour prendre leur envol. Les activités en relation étaient :
    – la vitesse d’acquisition de l’autonomie en actionnant une manivelle et en découvrant le temps (de quelques jours à quelques années) nécessaire aux bébés animaux pour qu’ils se débrouillent seuls.
    – le multimédia pour découvrir quels sont les animaux qui sont autonomes à la naissance et ceux qui doivent attendre plusieurs années.La fin de l’expo est un film vidéo vers l’autonomie.

 

Pour aller un peu plus loin dans les explications

Dans la nature, les experts ont développé deux stratégies de reproduction : la »r » pour les espèces rares et la « K » pour les espèces nombreuses. Cela n’empêche rien pour que les espèces se perpétuent.

C’est une exposition qui a été testée et approuvée par les enfants grâce aux muséographes qui se sont rendus dans différentes écoles afin d’analyser et d’expérimenter les dire des enfants et leurs connaissances pour valider le contenu de l’exposition finale. C’est ainsi que tous les animaux et leurs histoires, les jeux, les multimédias, les formes les couleurs sont adaptés aux enfants.

Il existe une programmation intitulée « Naître et grandir ». Afin de traiter tous les attraits de l’exposition, Naître et grandir s’attache aux premiers âges de la vie chez les animaux comme chez l’Homme, à travers une série de conférences, de ciné-rencontres, d’animations qui enrichissent les connaissances et la réflexion du public autour de l’enfance et de son développement. Si vous êtes intéressés , le programme complet des conférences en lien
Autour de cette programmation vous pourrez découvrir l’exposition « Puissance de feu » de Ericailcane. Des dessins originaux d’un artiste qui vivait une enfance au contact de la nature, des animaux et des enseignements de son père naturaliste.

Le Muséum de Toulouse c’est également Les Jeudis Du Muséum en lien avec l’expo du moment, 2 jeudis par mois. Des conférences à notre disposition de 18h30 à 20 avec des projections.Nous avons un accès libre et gratuit pour assister à différents sujets traités avec des personnalités.
Par exemple, le jeudi 26 février, le thème est « Grands-parents : quelle place aujourd’hui ? » Avec Marie-Claude Mietkiewicz, maître de conférence en psychologie de l’université de Nancy II.

 

Le Muséum d’Histoire naturelle de Toulouse en quelques mots
En 2015, le Muséum fêtera ses 150 ans. Un établissement qui se dit « jeune » car il propose toujours une nouvelle approche de la culture scientifique. Ce muséum est particulier, nous n’observons pas seulement, il propose à ses visiteurs ce qu’ils veulent savoir et s’adapte à nous.

2 millions de visiteurs depuis sa réouverture il y a un peu plus de 6 ans ont assurés le succès de cet établissement.
L’exposition sur les Bébés animaux marque une nouvelle étape en adaptant de nouveau son discours scientifique à la diversité du public et donc ici, à nos très jeunes enfants ne sachant pas encore lire.

 

Nous sommes conquis ! Je remercie Annabelle, le Muséum de Toulouse et Mamans Qui Déchirent pour cette opportunité qui s’est offerte à nous en famille.

Un article rédigé par Maman Damour, foncez découvrir son blog :

 

No Comments

Join the conversation and post a comment.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Toulouse Jeux De Animaux | La Ferme En Folie - […] Idée sortie : L’exposition Bébés animaux … – Idée sortie : L’exposition Bébés animaux (muséum d’histoire naturelle de Toulouse)…

A vous la parole !

Share This
%d blogueurs aiment cette page :