Le Webzine des Mamans Qui Déchirent®

L’ histoire ré-créative dont votre enfant devient le héros, avec Happy Kits

Posted by on Juin 16, 2015 in à la une, Des livres pour les petits, Jeux et jouets, Passion du livre : sélections livres coups de coeur, Testé et approuvé par Mamans Qui déchirent® | 0 comments

Le Club
L’ histoire ré-créative dont votre enfant devient le héros,  avec Happy Kits

Une histoire ré-créative

dont votre enfant devient le héros

avec Happy Kits

Je suis une férue de lecture et j’adore me retrouver autour d’une histoire avec ma grande, qui depuis cette année, a appris à lire. J’adore la voir redécouvrir ces livres de bébé mais aussi essayer de déchiffrer une étiquette de jus d’orange, une notice ou encore l’explication d’un jeu.

Elle maitrise bien la lecture et étant l’ainée de la fratrie, j’aime aussi passer du temps avec elle sur des activités plus manuelles et du DIY, chose que je ne peux pas encore faire avec les deux petits. C’est devenu notre moment à nous, un moment mère-fille pendant la sieste des petits ! 😉 

Happy Kits a donc été l’alliance de tout ca pour passer un moment avec ma fille, sur la durée en découvrant l’historie ré-créative du cirque de Cépakaré ! Je connaissais Happy Kits et ses chasses au trésors tant pour adultes que pour enfants. J’adorai déjà le principe d’offrir aux parents l’assurance d’une chasse aux trésors funky, dans un thème précis et à portée de tous juste avec une imprimante et quelques tours d’activités manuelles ! C’est donc avec curiosité que j’ai souhaité découvrir la première histoire ré-créative d’Happy Kits et j’ai plongé à pieds joints dedans comme ma fille de 7 ans.

Le principe est simple : chaque semaine pendant 6 semaines, votre enfant reçoit une lettre personnalisée de Valentin, héros de l’histoire. Il l’invite à l’accompagner dans son enquête au sein du cirque Cépakaré. Des activités manuelles et des DIY accompagnent chaque missive !

Concrètement pour les parents, rien de plus simple. Il suffit d’imprimer chaque semaine la lettre et le DIY prévu. Il n’est pas nécessaire d’avoir du matériel de pointe ! Une boite (type boite à chaussures), des ciseaux, de la colle, quelques pics, de la ficelle et du scotch ! Ce sont donc des choses que nous avons toutes et tous dans nos tiroirs et nos placards !

Pour ma part, j’ai choisi de tout imprimer d’un coup. Déjà parce que j’étais curieuse de voir ce qui nous attendait, puis aussi parce que ca me permettait d’intégrer chaque envoi sans louper une semaine, si jamais j’étais prise dans le quotidien !

Théa a donc reçu une première carte de Valentin, le petit héros de l’histoire. Deux jours plus tard (un mercredi donc), elle trouvait dans la boite aux lettre la première missive ! C’est ma fille qui lisait et je restais près d’elle si jamais elle butait sur un mot ou une expression.

Vite emportée dans l’histoire (puisque son prénom était intégré dans chaque page, de quoi se plonger dedans sans soucis ;)), elle a pris plaisir à lire et à découvrir l’énigme à la fin de chaque lettre ! Une fois les indices récoltés dans la lettre de la semaine, nous nous attaquions au DIY prévu !

Evidemment chaque DIY est dans le thème du cirque, en lien avec l’histoire. Nous avons construit ensemble, semaine après semaine, un cirque, ces personnages, les animaux et même un carrousel ! J’ai aidé ma fille dans les découpages plus précis, mais dans l’ensemble, elle a réussi à confectionner son cirque sans trop d’aide !

Rapidement, le rituel a été pris ! Chaque mercredi, Théa recevait la suite de l’histoire et trépignait de récolter plus d’indices pour découvrir la clé de l’enquête, le coupable, mais aussi le DIY !

D’ailleurs, je tiens à souligner les notes d’humour, notamment sur les prénoms et noms des personnages de l’histoire ! Je suis fan de ces jeux de mots ! Agathe Zeblouse est ma préférée ! Et même si il a fallut que j’explique certains jeux de mots à ma fille, c’était un régal de rire ensemble à chaque fois qu’une nous deux prononçait un nom !

Concernant les énigmes, elles étaient à sa portée. Parfois un rébus, parfois un jeu d’observation de deux images à différences, ou encore déchiffrer un nom de code ! Grace au tableau prévu pour récolter les indices et éliminer les suspects, l’enquête a pris un tour ludique mais donnant à ma fille l’occasion d’être une vraie détective en herbe !

Puis surtout, sans s’en rendre compte, ma fille a lu l’équivalent d’un livre de 36 pages, développer son imaginaire, fait marche son sens pratique ainsi que son sens de déduction, le tout en s’amusant et en ayant la satisfaction finale d’avoir résolue des énigmes et une enquête ! 

Le bonus a été le plaisir de ma fille d’avoir reçu du courrier à SON nom chaque semaine ! J’ai joué le jeu en allant poster chaque mardi son enveloppe, pour que le cachet de la poste donne un effet réel à sa missive ! Effet garanti ! 😉

Je trouve ce concept très ludique et accessible dès 6 ans, à partir du moment où on accompagne l’enfant dans la lecture. Au delà de cet âge, les enfants peuvent découvrir l’histoire et résoudre l’enquête en toute autonomie, mais cela est vraiment très sympa de le faire avec, de jouer le jeu et de s’immerger dans cette histoire ! 

Pour ne pas « spoiler » cette enquête et cette histoire récréative, je ne vais pas vous dire qui est le ou la coupable, ni vous montrer les DIY terminés, mais je peux vous assurer que cette histoire et ce concept vous font passer un bon moment avec votre enfant ! 🙂  

Merci à Happy Kits pour cette découverte et cette histoire pour le coup vraiment « ré-créative », tant pour mon enfant que pour moi la maman !

 

A vous la parole !

Share This
%d blogueurs aiment cette page :