Le Webzine des Mamans Qui Déchirent®

L’âge du terrible Two !

Posted by on Jan 26, 2015 in à la une, Le quotidien avec bébé, Manuel de survie | 0 comments

Le Club
L’âge du terrible Two !

L’âge du terrible Two !

 

Vous avez sans doute remarqué que lorsque votre enfant passe l’âge de 1 an, il passe de tout mignon, tout chou, tout adorable à insupportable, colérique, capricieux..C’est l’âge du terrible two !

 

 

 

 

A 1 an, votre enfant acquiert une multitude de compétences : la marche, la parole et un grand besoin d’indépendance. Il sait parfaitement ce qu’il souhaite et c’est la grande phase du « Non ».
Cependant, même si votre enfant sait ce qu’il veut, il ne sait pas forcement l’exprimer clairement par des phrases, il dit des mots ou des petites phrases et nous les parents soit nous ne comprenons pas ce qu’il souhaite, soit, nous ne sommes pas d’accord pour qu’il fasse ce qu’il avait en tête.
Du coup, cela engendre un grand moment de frustration qui se traduit par des colères, des pleurs, des cris, des gestes violents…

Cette phase varie en fonction des enfants et peut durer de 18 mois à 3 ans…
Nous parents, il nous faudra beaucoup de patience pour affronter toutes ces colères souvent en public…
C’est une phase normale et importante pour le bon développement de notre enfant, il doit apprendre à gérer les frustrations et cela sera très important dans sa vie d’adulte quand il n’aura pas gain de cause au travail, dans sa vie privée…

 

Comment pouvons nous l’aider à gérer les frustrations ?

 

Tout d’abord, je pense qu’il ne faut pas céder à tous les caprices et les colères de nos enfants.

On remarque qu’un enfant qui n’a pas ce qu’il veut, lorsqu’on n’a pas assouvi immédiatement son envie, son désir, il est frustré.
Il est important d’enseigner à son enfant qu’il ne peut pas avoir toujours ce qu’il souhaite.

C’est la raison pour laquelle, nous parents, devons identifier si la demande de notre enfant est un besoin ou une envie.

Les besoins de nos enfants sont : 

– Primaire : se nourrir, se vêtir, se loger…
– Sécurité : leur donner un cadre…
– Appartenance : faire partie d’un groupe…
– Reconnaissance : en le remerciant…

Quand un besoin n’est pas satisfait, il y a un manque et nous parents, devons essayer de combler ce manque, ce n’est pas un « caprice ».

Une envie est sans limite, entre 18 mois et 3 ans, les enfant sont dans leur toute puissance si ils n’ont pas de cadre.

Une envie : votre enfant veut une nouveau jouet alors qu’il vient d’en avoir plein à Noël…

Il faut apprendre à gérer les frustrations car plus votre enfant grandira et plus il sera frustré.
Un enfant va exprimer sa frustration par de la colère, des gestes et des mots violents : « Tu es méchant » : il verbalise son mécontentement.

Comment agir ?


Il ne faut pas rentrer dans son jeu.
Il faut reconnaitre sa frustration : « Je vois que tu es vraiment en colère contre moi, mais tu n’auras pas ton nouveau jouet ».

Il ne faut pas menacer son enfant mais le confronter aux conséquences de ses actes.

Exemple :
Vous emmenez votre enfant au parc faire du toboggan et il ne veut pas sortir.

Menace : « Si tu ne sors pas tout de suite, puisque c’est comme ça, tu auras une fessée ».
Le confronter aux conséquences de ses actes : « La prochaine fois, on ne reviendra pas ».

Comment le punir ?


Il faut distinguer la sanction de la punition.

La punition est un peu un signe d’impuissance pour le parent, qui ne sait plus comment faire pour se faire comprendre.

La sanction est logique, il y a une notion de réparation, on l’a prévenu et on lui demande de réparer, nettoyer ou ranger.
La punition c’est priver un enfant d’un élément important pour lui. Cela n’a rien à voir avec la règle transgressée.

Mettre en place des règles : 

 

Pour éviter de transgresser les règles, le bon moyen est de bien prévenir son enfant en amont mais toujours dans un discours positif, il faut poser le cadre.

Nous pouvons établir avec lui des règles de vie à respecter à la maison, nous pouvons mettre en place ensemble les 10 règles de la maison et le faire participer à l’établissement de ses règles.
Par exemple, le prendre en photo dans la mauvaise action ou le mauvais geste.

Bon courage si vous êtes dans cette phase, nous sommes en plein dedans avec mes jumelles, une étape encore à passer pour que nos enfants se développent bien 🙂

 

 Un article rédigé par Maman Double, retrouvez tous ses conseils sur son blog :

 

No Comments

Join the conversation and post a comment.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Nos idées de cadeaux pour les deux ans de bébé - Mamans Qui Déchirent® - […] manifester le souhait d’être traité comme un grand. On approche de la période fatidique du terrible two, et tout…

A vous la parole !

Share This