Au sein d’une fratrie, les moments de complicité peuvent facilement se transformer en chamailleries. Comment faire pour que ces petits heurts ne dégénèrent pas en disputes ? À quel moment devriez-vous intervenir ? Voici quelques astuces pour vous aider à gérer les petits conflits entre frères et sœurs.

1.   Évitez que vos enfants s’ennuient

Pour faire passer le temps, les enfants ont tendance à rechercher des conflits avec leur frère et leur sœur. Pour ne pas faire face à ce genre de situation, apprenez-les à passer du temps ensemble. Pour ce faire, conseillez-leur des activités de groupe comme des jeux de société par exemple. Cela les aidera à partager des moments de complicité.

2.   Changez l’ambiance en invitant des amis

Pour ne pas attiser la jalousie de vos enfants, faites en sorte de passer des moments privilégiés avec chacun d’eux. Si l’une de vos progénitures est en train de s’amuser avec ses amis dans la maison, consacrez du temps à l’autre enfant. Équilibrez les moments que vous passerez avec chacun d’eux.

3.   Privilégiez la neutralité

Faites attention au favoritisme. Cela risque d’attiser le conflit. Donnez-leur le temps de reprendre leur calme, chacun dans leur chambre. Une fois que la tension s’est apaisée, laissez chacun de vos enfants vous donner leur version des faits. Apprenez-leur à gérer le conflit dans la tranquillité et à trouver un bon compromis.

4.   Évitez les conflits violents et récurrents

Si le conflit devient trop violent, intervenez. Instaurez des règles pour régir les disputes. Imposez l’interdiction de l’utilisation de la violence. Lorsque le conflit est trop intense, demandez à chacun de se calmer dans leur coin. Quand vous sentirez que la tension a baissé, engagez une médiation. Recherchez ensemble des solutions au conflit.

5.   N’intervenez pas régulièrement

Apprenez à vos enfants à gérer leur conflit par eux-mêmes. Ne vous incrustez pas dans chaque dispute. N’intervenez que si la situation l’exige vraiment.

Les disputes dans une fratrie sont normales, ne vous inquiétez pas. Elles sont mêmes nécessaires pour la construction de leur personnalité. Mais les parents doivent apprendre à les gérer et à les anticiper efficacement. A vous de jouer !

Source :

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici