Avec les beaux jours qui arrivent, les piscines vont être remises en eau chez les particuliers. Un premier accident a eu lieu ce samedi 16 mai, rappelant à quel point la vigilance est importante. En effet, un enfant de 3 ans a été retrouvé inanimé par son papa dans la piscine, et il est actuellement dans le coma.

Un terrible drame

C’est dans le village de Garentreville, en Seine-et-Marne, que le drame accidentel s’est produit samedi dernier. L’enfant âgé de 3 ans est tombé dans la piscine et son papa l’a retrouvé inanimé dans l’eau, vers 19h. Le père a rapidement prodigué un massage cardiaque et a immédiatement prévenu les pompiers. Les secours ont plongé le petit garçon dans le coma artificiel.

L’enfant a ensuite été héliporté à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre, dans le Val-de-Marne. Son pronostic vital était alors engagé. Aujourd’hui, l’enfant est toujours dans le coma mais il devrait se remettre. On ne sait pas encore s’il gardera ou non des séquelles. Cet accident est survenu alors que la piscine était sécurisée. Ce qui rappelle que les piscines sont très dangereuses pour les plus jeunes…

Un rappel de sécurité

L’enfant était en train de faire la sieste au rez-de-chaussée, alors que ses parents étaient à l’étage. Il se serait alors réveillé, et aurait décidé d’aller à la piscine. Pourtant, la piscine était protégée par des barrières, mais l’enfant a réussi à les franchir. Il aurait grimpé sur l’échelle d’un toboggan pour passer de l’autre côté.

Il faut savoir qu’en France, il est obligatoire d’installer un dispositif anti-noyade autour du bassin. Mais ces mesures de sécurité ne sont pas toujours suffisantes. La vigilance est de mise, il faut toujours avoir un œil sur les enfants quel que soit leur âge, pour éviter de terribles accidents comme celui-ci. Chaque année, des enfants se noient dans les piscines familiales… Ne l’oubliez pas…

Source :

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici