Vous pouvez appeler votre bébé comme vous le souhaitez… En réalité, ce n’est pas tout à fait vrai ! En effet, certains prénoms ont tout simplement été interdits en France car ils portent préjudice au bébé et pourraient l’handicaper dans sa vie future. De quels prénoms s’agit-il et pourquoi ont-ils été interdits par la loi française ? On vous donne quelques exemples !

Jihad

Ce prénom a été refusé par la Mairie de Dijon. Les employés civils ont estimé qu ce prénom musulman avait une connotation négative. On ne peut pas dire le contraire… L’affaire est allée en justice et les parents ont été contraint de trouver un autre prénom pour leur petit garçon.

Griezmann Mbappé

Juste après la Coupe du Monde de Football en 2018, des parents originaires de Corrèze ont souhaité appeler leur petit garçon Griezmann Mbappé. L’officier d’état civil a saisi le procureur de la République estimant que ce serait handicapant pour l’enfant. A ce jour, l’affaire n’a pas encore été jugée et le petit s’appelle Griezmann Mbappé… mais il devrait bientôt changer de prénom !

Fañch

Ces parents d’origine bretonne ont choisi un prénom bien particulier pour leur fils. Fañch est la forme bretonne du prénom François. L’état civil a estimé que l’orthographe était trop compliquée à cause du tilde sur le N. Finalement, en 2018, le tribunal de Rennes a autorisé le tilde mais ce sera finalement le deuxième prénom de l’enfant !

Princesse-Rebecca

C’est à Besançon qu’une petite fille a été prénommée par ses parents Princesse-Rebecca. Le tribunal a estimé que le mot “princesse” était trop difficile à porter, et pouvait porter à confusion sur l’origine royale de cette famille. La fillette s’appelle donc Rebecca tout court !

Nutella

En 2018, une famille a décidé d’appeler leur enfant Nutella. Il est interdit d’utiliser un nom de marque pour prénommer un enfant. Le tribunal a rendu rapidement sa décision, et les parents ont finalement modifié le prénom de leur petit garçon. Heureusement pour lui…

Eh oui, on ne peut pas prénommer son enfant n’importe comment…

Source :

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici