À la une

Faut-il donner des compléments alimentaires à son enfant ?

Faut-il donner des compléments alimentaires à son enfant

Avec l’arrivée de l’hiver, les petits nez qui coulent et les gorges qui piquent deviennent monnaie courante chez les enfants. Face à ces maux saisonniers, de nombreux parents se tournent vers les compléments alimentaires en quête d’une solution préventive. En France, l’engouement pour ces produits est indéniable : si en 2019, un tiers des Français en consommaient, aujourd’hui, ils sont 58 %. Cette hausse est notamment liée à la crise sanitaire, qui a renforcé le désir de préserver son immunité.

Les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires, formulés spécifiquement pour les enfants, visent à combler les carences nutritionnelles dues à une alimentation parfois insuffisante en nutriments essentiels. Ces carences peuvent se traduire par une fatigue accrue, un stress ou une susceptibilité plus grande aux infections, particulièrement en automne et en hiver.

Cependant, avant de débuter une cure chez l’enfant, il est essentiel de consulter un professionnel de santé. Certains symptômes, tels qu’une fatigue intense, des difficultés de concentration ou des infections récurrentes, peuvent indiquer un besoin supplémentaire en nutriments comme la vitamine D ou le calcium, notamment en hiver où la synthèse vitaminique est réduite à cause du manque de soleil.

La cure de compléments alimentaires

La question de la durée et du moment approprié pour une cure est tout aussi importante. Il est déconseillé de cumuler trop de traitements différents afin de ne pas surcharger l’organisme. Ainsi, une cure visant l’immunité pourrait se dérouler sur trois semaines avec une semaine de pause, tandis qu’une cure pour le sommeil durerait jusqu’à l’amélioration des nuits de l’enfant.

En termes de format, les « gummies », sirops et sachets à diluer sont très populaires chez les enfants grâce à leur facilité de prise et leur aspect ludique. Cependant, il est crucial de respecter la posologie indiquée pour éviter tout surdosage, conformément aux recommandations de la DGCCRF. En somme, bien que les compléments alimentaires puissent offrir un soutien précieux pour la santé des enfants en hiver, ils ne remplacent ni les vaccins ni les médicaments et doivent être utilisés avec précaution et sous supervision d’un professionnel de santé.

Source :

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !

À propos de l'auteur

Amélie Michel

Rédactrice sur MQD et véritable maman qui déchire :). Je partage les dernières actualités utiles pour les mamans, ainsi que mes avis, retours d'expérience et astuces.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour publier un commentaire