Si vos enfants sont scolarisés, vous avez sans doute reçu un petit mot, vous indiquant qu’il était maintenant obligatoire de faire porter aux enfants des masques de catégorie 1. Adieu les masques artisanaux, ou ceux dont la couture se situe au milieu du nez… Vous n’avez plus le choix et devez vous conformer au décret sur le port du masque qui est entré en vigueur ce lundi 9 février…

Une nouvelle obligation

Décidément, on ne cesse de trouver de nouvelles obligations… Et nos enfants en sont les premières victimes. Cependant, si vous voulez que votre enfant soit accepté à l’école, vous n’avez pas le choix et devez vous conformer à ces obligations. Les masques en tissu faits à la maison ainsi que les masques de catégorie 2 ne sont plus autorisés.

L’interdiction court depuis le 1er février, et une tolérance était acceptée jusqu’au 8 février. Mais maintenant, les masques en tissu de catégorie 2 ne sont plus autorisés au sein des établissements scolaires. Pour ceux qui refusent les masques chirurgicaux, vous avez encore la possibilité d’opter pour des masques en tissu mais de catégorie 1.

Une facture salée

Les masques chirurgicaux représentent un sacré budget pour les parents. Il faut compter environ 20 euros pour 50 masques, et il faut les changer toutes les 4 heures. L’idéal semble donc de trouver des masques en tissu de catégorie 1. Ces nouvelles mesures créent la colère chez les parents et les enseignants qui s’insurgent et ne comprennent pas l’intérêt.

En réalité, l’arrivée des variants rend le virus encore plus contagieux. Et c’est la raison pour laquelle il est préférable de faire attention et de mieux équiper les enfants. Cependant, quand on voit que les masques chirurgicaux sont souvent trop grands pour les plus petits, on se demande si la protection est réellement efficace… A suivre…

Source :

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici