Les cours de récréation ne sont pas aussi sécurisées que nous avons tendance à le penser. Malheureusement, les jeux dangereux existent depuis très longtemps, et ces dernières années, ils reviennent sur le devant de la scène. En tant que parents, il est indispensable de bien prévenir les plus jeunes sur la dangerosité de ces jeux, certains enfants ayant perdu la vie… La prévention est tellement importante !

Le tristement célèbre jeu du foulard

Pour les enfants, ce n’est qu’un jeu. Mais c’est un jeu qui peut blesser, voire carrément tuer. Le jeu du foulard part du principe que se faire asphyxier le cerveau, volontairement, est un instant intéressant. Le but est de s’évanouir quelques secondes. L’enfant est ensuite félicité par ses amis. Mais c’est un jeu qui s’avère extrêmement dangereux, et qui a déjà tué des enfants !

S’il n’est pas tué dans la majorité des cas, il faut savoir que l’enfant peut présenter des séquelles à vie. Les blessures peuvent être physiques et visibles ou internes comme la paralysie, la faiblesse cardiaque, la surdité, le coma, etc… Il est indispensable de bien prévenir les enfants et de les empêcher de s’adonner à ces jeux. Pour ce faire, la prévention est ce qu’il y a de plus important selon les pédiatres.

La prévention est la meilleure arme

Parler, raconter, dire les choses. Voilà comment il est possible de protéger son enfant en tant que parent. Généralement, les enfants ne ressentent le danger que lorsqu’ils y sont confrontés. Ce sera peut-être trop tard, alors les experts de la petite enfance sont unanimes : il faut expliquer et aborder le sujet des jeux dangereux, afin que les enfants sachent de quoi il s’agit et qu’ils n’aient pas envie d’essayer.

Certains affirment qu’il faut aborder le sujet dès l’entrée à l’école, et d’autres pensent que c’est plutôt vers l’âge de 6 ans, au moment de l’entrée au CP, qu’il est indispensable de parler des jeux dangereux. Ce qui est certain, c’est qu’il faut leur faire comprendre que mettre sa vie en danger n’est pas un jeu. Vous pouvez en parler avec votre pédiatre pour avoir des conseils.

Source :

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici