Les femmes ont tendance à faire des enfants de plus en plus tard, mais il semble malheureusement que le cap fatidique des 35 ans soit un frein à la maternité. Alors, il faut savoir que nombreuses sont les femmes à se mettre la pression en voyant leur âge avancer mais est-ce réellement un argument d’ordre biologique ?

Les mamans de plus de 35 ans

Vous avez déjà entendu cette terrible phrase, l’horloge biologique tourne. Nombreuses sont celles à être persuadées que passé l’âge de 35 ans, elles ne seront plus en santé. Il s’agit d’une barrière psychologique, mais pourtant les femmes en France ont des enfants de plus en plus tardivement. En effet, en 2020, l’âge moyen de naissance du premier enfant est de 30,8 ans. On a l’impression que 35 ans est le cap de fertilité, mais en réalité, ce n’est pas si vrai.

En effet, des médecins se sont penchés sur la question, et les scientifiques sont très clairs. L’âge est un réel facteur lorsqu’il est question d’un fertilité, c’est une certitude. Cependant, il reste difficile à l’heure actuelle de définir un âge précis. En général, on estime que la fertilité commence à baisser entre 35 et 37 ans.

Le cap des 40 ans

D’après les études réalisées par ces scientifiques, les complications de grossesse se retrouvent plutôt à partir de 44 ou 45 ans, pas avant. Il faut toutefois savoir qu’il existe des différences entre chaque femme le stock ovocytaire initiales de chaque femme est en différents. Il existe des facteurs naturels qui vont influencer la fertilité, mais également des facteurs extérieurs comme le tabac ou encore le stress.

Vous l’aurez compris, les chances de devenir maman après 35 ans sont loin d’être inexistantes. La fertilité connaît un déclin relatif, mais en réalité, 78 % des femmes âgées entre 35 et 40 ans tombent enceinte en moins d’un an.

Source :

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici