Si vous avez un ou plusieurs enfants scolarisés, vous avez sans doute constaté que depuis la rentrée du lundi 3 janvier 2022, les règles ont changé. Et malheureusement, la situation est très compliquée, et problématique pour les parents qui travaillent. Aujourd’hui, faisons le point sur vos droits et sur le protocole appliqué à l’heure actuelle.

Les classes fermées

Depuis la rentrée 2022, la situation s’est compliquée au sein des écoles françaises. En effet, on compte actuellement plus de 10 000 classes fermées et 25% des enseignants absents. Un appel à la grève a d’ailleurs été lancé le 13 janvier pour dénoncer un protocole sanitaire qui n’est pas adapté à la situation dans les écoles.

Lorsque la classe ferme, que l’enfant à attrapé la Covid ou qu’il est cas contact, les parents doivent trouver des solutions pour garder leurs bambins. Et c’est loin d’être simple. D’ailleurs, nombreux sont ceux à ignorer leurs droits lorsqu’ils ont un enfant de moins de 16 ans concerné par cette situation compliquée.

L’arrêt de travail

Lorsque votre enfant est concerné par la fermeture d’une classe bénéficier d’une autorisation spéciale d’absence, sans délai de carence et avec une indemnité de 100 % si vous être un fonctionnaire travaillant plus de 28 heures par semaine. Si vous êtes salarié dans le privé, vous pouvez bénéficier d’une activité partielle durant quelques jours.

Enfin, les professionnels indépendants et les libéraux peuvent quant à eux bénéficier d’un arrêt de travail dérogatoire sans délai de carence. Cependant, ils doivent prouver qu’aucun des deux parents n’est en mesure de télétravailler. Aucun doute, la situation sanitaire est encore bien difficile à cerner, et nombreux sont les parents à se sentir perdus face à ce protocole bien flou.

Source :

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici