Vous avez bien évidemment constaté que le protocole sanitaire a largement évolué ces dernières semaines, notamment au sein des écoles. Désormais, lorsqu’un cas Covid est identifié en classe, il faut réaliser trois autotests à la maison à J0, J2 puis J4, et fournir une attestation sur l’honneur pour que le petit puisse retourner en classe. L’enfant doit être testé, et ce n’est pas forcément facile. Alors comment faire ?

Les autotests

Les autotests sont distribués en pharmacie et réalisés à la maison. C’est l’un des parents qui doit réaliser le test, et ce n’est pas forcément simple. Cependant, c’est tout de même moins invasif qu’un test antigénique ou un test PCR. L’écouvillon est bien plus gros, et de ce faire il va moins loin. Vous avez ainsi moins de risque de le blesser.

En outre, il faut savoir qu’il existe des autotests salivaires, ce qui est évidemment bien plus pratique pour les enfants. Il suffit alors de faire mâchouiller le test à l’enfant, et le tour est joué. C’est un test qui est certes moins fiables mais aussi moins traumatisants pour les petits bouts qui bien souvent n’apprécient pas le test Covid !

La préparation des enfants

Pour éviter de traumatiser les plus jeunes, une psychologue est sortie du silence, expliquant notamment qu’il est t’important de bien préparer les enfants à ce geste invasif. Le test n’est pas douloureux si l’enfant ne bouge pas, surtout que l ’autotest ne va pas très loin dans le nez. Il suffit donc de bien le préparer !

Nous espérons bien évidemment que ces autotests ne seront bientôt qu’un mauvais souvenir. Nombreux sont les enfants qui sont testés chaque jour, et il est important de les réaliser le mieux

Source :

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici