C’est une grande première ! Et voilà pourquoi il est si important aujourd’hui d’en parler. En effet, cette année, à l’occasion de l’élection de Miss France 2023, une maman va participer au concours. Eh oui, c’est la première fois qu’une jeune femme déjà maman va se présenter pour essayer de décrocher le titre de Miss France.

Une évolution importante

L’édition 2023 du concours Miss France va marquer celle du changement. En effet, chaque année depuis maintenant de très nombreuses années, l’élection de Miss France est suivie par des millions de personnes. Pourtant, le concours a toujours été très critiqué. En effet, les nombreux critères de sélection sont parfois discutables.

On sait par exemple que la candidate doit être de nationalité française, et faire une taille de minimum 1m70 sans talon. Elle ne doit jamais avoir été mariée ou pacsée, et ne doit pas avoir d’enfant. La prétendante au titre de Miss Alsace de cette année, Victoire Rousselot, ne répond pas à tous les critères.

Un règlement en évolution

En 2021, l’élection de Miss France avait été lourdement attaquée en justice par des féministes. Ainsi, des évolutions ont été acceptées, les critères imposés aux candidats étant considérés comme contraire au Code du travail. En effet, d’après les avocats des associations, il s’agissait d’une forme de discrimination. Ainsi, quelques règles ont désormais évolué.

On apprend que maintenant, les prétendantes au titre de Miss France pourront avoir été mariées, pacsées, et peuvent également être mère de famille. En outre, la limite d’âge a été supprimée, et les femmes de plus de 25 ans peuvent dorénavant participer au concours. Sachez également que le concours Miss France a été ouvert aux candidates transgenres. Les mœurs évoluent, et c’est plutôt une bonne nouvelle… Qu’en pensez-vous ?

Source :

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici