Ces dernières semaines, et notamment à l’occasion de la Pride Paris, le sujet de la GPA est au centre des débats. Au fil des années, de plus en plus de Françaises sont favorables à la GPA encadrée, et 40 % des femmes seraient prêtes à porter l’enfant d’un autre si cette méthode était encadrée et légalisée dans notre pays.

La GPA en France

La GPA, Gestation pour Autrui, est interdite en France. Cependant, le sujet fait polémique, et nombreux sont les Français à se prononcer en faveur de la GPA. D’ailleurs, 1078 femmes ont été interrogées lors d’un sondage et les résultats sont plutôt encourageants. D’après ce sondage, 40 % des femmes seraient prêtes à porter un enfant non issu de leur ovocyte.

Pour 35% d’entre elles, ce serait pour aider un proche ou un membre de leur famille ne pouvant pas avoir d’enfant. 27 % souhaiteraient soutenir une personne non considérée comme proche, et 26 % voudraiet aider un couple homosexuel à devenir parents. Autant vous dire que les mentalités évoluent très franchement, car il y a quelques années, les chiffres étaient loin d’être similaires.

L’encadrement législatif de la GPA

La GPA n’est pas un sujet facile à aborder, et c’est pour cette raison que certaines associations demandent l’organisation d’un débat parlementaire sur le sujet. Les défenseurs de la GPA sont nombreux, et estiment que les femmes doivent pouvoir disposer de leur corps comme elles le désirent, même pour porter l’enfant de quelqu’un d’autre. 

Si la GPA venait à être légiférée en France, le pays rejoindrait la Grande-Bretagne, le Canada, Israël, la Grèce… Pour l’instant, le sujet est loin de faire l’unanimité, mais on sent une avancée des mentalités. C’est plutôt une bonne nouvelle… Qu’en pensez-vous ?

Source :

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici