Vous êtes jeunes parents et vous n’espérez qu’une chose : que bébé fasse ses nuits ! Il faut bien avouer que c’est très fatiguant de se lever plusieurs fois par nuit. Un sommeil entrecoupé n’est pas réparateur, et sur le long terme, cela peut devenir difficile à supporter. Mais attention à ne pasêtre trop impatient !

La confusion entre la nuit et le jour

Les bébés ne sont pas capables de distinguer le jour de la nuit. En effet, à leur naissance, ils ne voient pas bien, et tout est sombre. Aussi, pour eux, il n’y a pas de différence réel. Le rythme est le même que ce soit le matin, l’après-midi, le soir ou encore la nuit. Et c’est pour cette raison qu’ils ne dorment pas d’une seule traite !

En outre, le bébé a des besoins très différents. Il a notamment faim à des intervalles réguliers, et n’est pas en mesure de faire de longues pauses. A partir de 6 mois environ, e petit sera capable de réellement abandonner le biberon de la nuit. Il est possible que ce soit plus tôt, il n’y a pas de règle en la matière.

La nuit d’un bébé

Sachez qu’avant l’âge de trois mois, un bébé ne peut pas physiologiquement différencier le jour de la nuit. Il ne saura pas distinguer ces deux périodes, et ce n’est pas de sa faute. En effet, il faut savoir que leur horloge biologique, qui organise et règle les périodes de sommeil, n’a pas la maturité nécessaire, et il faut donc attendre !

Vous pouvez toutefois l’aider en pratiquant des phases d’éveil en journée, et en évitant de le stimuler durant la nuit. Cependant, il ne faut pas espérer voir un bébé rallonger ses nuits avant l’âge de 3 à 6 mois. Patience !

Source :

Recevez les actus des mamans qui déchirent grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici